COMITE VALMY

Accueil du site > COMITE VALMY ANALYSES ET PROPOSITIONS - > Stratford croit en la présence d’éléments de renseignements américains en (...)

Stratford croit en la présence d’éléments de renseignements américains en Syrie

dimanche 20 mai 2012

Stratford peinent à croire les informations officielles américaines selon lesquelles Washington ne dispose pas d’éléments de ses services de renseignements en Syrie pour faciliter le transfert d’armements financés par les pays du golfe aux rebelles syriens.

« Il est improbable de croire les allégations que les Etats-Unis n’envoient pas des officiers des services de renseignements à l’intérieur de la Syrie », pour y superviser les opérations terroristes écrit l’institut dans son rapport de Jeudi.

Selon lui, il faut au contraire bien croire que les États-Unis se sont bel et bien chargés de la mission d’équiper l’opposition syrienne avec les armes les plus sophistiquées.

« L’envoi d’armes aux insurgés nécessité une présence sur le terrain d’éléments d’intelligence pour y parvenir. Washington peut ne pas avoir déployé là-bas des forces militaires, mais lorsqu’il les déploiera il démentira l’avoir fait », ajoute le rapport.

Commentant l’article du Washington Post, citant des sources officielles américaines, lesquels ont révélé pour la première fois que les Etats-Unis coordonnent les opérations d’envoi d’armement à l’insurrection syrienne , l’institut Stratford explique : « il est clair que Washington voudrait annoncer et diffuser un certain nombre de réalités via cette information :
la première est liée à la nature des armements qui comptent entre autre des anti-chars, qu’ils sont parvenus aux rebelles, et que leur importance réside dans le renforcement des efforts pour faire face aux armements des forces militaires armées syriennes utilisées contre les insurgés.

Deuxièmement que ces armements sont financés par les états Arabes et non par le trésor américain.

Troisièmement que cet armement est d’ores et déjà arrivé, ce qui permet de supposer que ces efforts ne datent pas de sitôt ».

Le rapport de Stratford perçoit aussi une dimension israélienne dans ce positionnement américain, signalant que l’annonce de Washington survient à l’issue de la visite du chef des services des renseignements militaires israéliens Aviv Kokhafi qui avait exposé aux responsables américains le résumé de l’évaluation israélienne de ce qui se passe en Syrie, laquelle semblent se résoudre à croire que « les intérêts israéliens seront consolidés par la chute d’Al-Assad » .

Le rapport s’est également interrogé sur les raisons pour lesquelles les États-Unis ont annoncé les trois endroits où les armes ont été stockées : « Il est étonnant de préciser les noms des régions où ont été stockées les armes. Nous supposons que cette partie de leur histoire est fausse et tendancieuse. Elle devrait pousser (le gouvernement) syrien à rechercher intensivement ces armes dans les faux endroits ; il est possible également, qu’ils ont glissé cette partie de l’histoire pour disperser les efforts intensifs des Syriens dans leur recherche d’armes ».

Traduit d’Al-Akhbar


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>