COMITE VALMY

Accueil du site > - DESINFORMATION, MANIPULATION MEDIATIQUE et LIBERTE DE LA (...) > PROPAGANDASTAFFEL... PENSEE UNIQUE...RADIO PARIS MENT...( à suivre)

PROPAGANDASTAFFEL... PENSEE UNIQUE...RADIO PARIS MENT...( à suivre)

mardi 26 mai 2009

Le 29 mai 2005, le peuple français votait NON à la Constitution Européenne avec 54,67 % des suffrages exprimés.

Quatre ans plus tard, presque jour pour jour, lundi 25 mai 2009, sur France 2, Yves Calvi a reçu sur le plateau de « Mots Croisés » huit invités.

Comme par hasard, ce sont huit partisans du OUI :

1- Marielle de SARNEZ Tête de liste du Modem en Ile-de-France Auteur « Pour aimer l’Europe » (Ed. Grasset)

2- Daniel COHN-BENDIT Tête de liste Europe écologie en Ile-de-France et co-président du groupe Vert/Ale au Parlement européen.

3- Michel BARNIER Tête de liste UMP en Ile-de-France Ministre de l’Agriculture et de la pêche

4- Harlem DESIR Tête de liste PS en Ile-de-France aux européennes

5- Brice TEINTURIER Directeur général adjoint de TNS Sofres

6- Jean QUATREMER Correspondant à Bruxelles pour Libération Auteur de « Les maîtres de l’Europe » (Ed. Grasset)

7- Alexandre ADLER Editorialiste au Figaro et à France Culture Auteur de « Le monde est un enfant qui joue » (Ed. Grasset)

8- Claude ASKOLOVITCH Rédacteur en chef du Journal du dimanche

La télévision publique montre ainsi sa partialité. Comme d’habitude, les grands médias font la propagande en faveur des partisans du OUI. Dans sa grande bonté, Yves Calvi acceptera de laisser parler deux partisans du NON, mais seulement pendant quelques minutes ! Ces deux partisans du NON ne seront même pas reçus sur le plateau : ils seront en duplex !

9- Nathalie ARTHAUD Porte-parole de Lutte Ouvrière Tête de liste Lutte Ouvrière dans le Sud-Est

10- Nicolas DUPONT-AIGNAN Député-maire d’Yerres (Essonne) Président de Debout la République depuis 2003 Auteur de : « Le petit livre mauve » (Ed. Inlibroveritas, 2009)

http://mots-croises.france2.fr/54585795-fr.php

1 Message

  • REFUS DE VOTE

    ABSTENTION

    DELENDA EST EUROPA il faut détruire l’Europe

    La cinquième République vit ses dernières heures. Le soir du 7 juin 2009, quel que soit le résultat des « élections » de députés à l « l’assemblée européenne », la cinquième République aura vécu.

    Depuis le rejet par le peuple français du traité « constitutionnel européen, le 29 mai 2005, elle ne survivait que dans la brume poisseuse du refoulement juridique obstiné des nouvelles réalités politiques françaises qu’a encore épaissi le vote criminel d’un ramassis de parlementaires français en faveur du traité dit de Lisbonne, copie du traité repoussé le 29 mai 2005 par le vote populaire.

    Depuis, la nomenclatura politique française s’efforce en vain de camoufler la réalité honteuse de sa trahison.

    Elle sait qu’elle n’y parviendra pas.

    En effet, aucune instance politique ou juridique n’ayant condamné cette félonie d’une majorité de parlementaires, on est forcé de conclure que la Constitution de la cinquième République ne s’applique plus en France puisque même le prétendu « Conseil Constitutionnel s’est montré incapable de la défendre.

    D’où il résulte que l’organisation « d’élections européennes » par le pouvoir félon toujours en place aujourd’hui, non seulement est anticonstitutionnelle mais de surcroît insensée : après le 7 juin 2009, le « parlement « européen -qui n’avait de parlement que le nom- ne sera plus, au mieux qu’un parlement de carnaval, au pire un parlement fantôme.

    Si l’on rappelle en outre que, les peuples néerlandais, français et irlandais ayant rejeté le traité « constitutionnel », l’existence de l’Union européenne n’est plus qu’une sorte de spectacle masquant une situation dictatoriale, on est forcé de conclure que tous , absolument tous les votants du 7 juin iront, de droite ou de gauche, déposer dans les urnes leur bulletin de participation , c’est-à-dire leur acte de soumission à la dictature du marché puisqu’enfin, il devient clair que l’Europe -leur Europe- n’est que la dictature financière et industrielle des impérialismes euroricains provisoirement d’accord pour éreinter les peuples en attendant de tenter de les précipiter les uns contre les autres.

    Nous abandonnons donc les européistes à leurs illusions et à leur rêve et nous irons nous abstenir, nous irons refuser de voter, à la maison, à la montagne, à la campagne et même à la pêche parce que cette mascarade ne nous concerne pas.

    Le 7 juin au soir, les marionnettes « élues » vont pouvoir compter les moutons bêlants de leurs maigres troupeaux. En attendant, à nous, les irréductibles de la République, revient le devoir de jeter sur les troupeaux les appels à la dislocation.

    Car le 7 juin au soir commence véritablement la guerre de Libération dont tout laisse prévoir qu’elle sera plus dure encore que celle des années quarante.

    Rosa Karl Spartakus

    Voilà donc une civilisation qui brûle, chavire et s’enfonce tout entière. Ah ! Le beau torpillage ! (Guy Debord IN GITUM IMUS ET NOCTE CONSUMIMUR IGNI Editions Gérard Lebovici Paris 1990 p.72


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>