COMITE VALMY

Accueil du site > UNION DU PEUPLE DE FRANCE - Arc Républicain de Progrès > Le film de Canal + sur « DSK » provoque un tollé en Grèce

Le film de Canal + sur « DSK » provoque un tollé en Grèce

mercredi 16 mars 2011

Les déclaration du directeur général du FMI selon lesquelles les grecs truandent un maximum déchaînent l’opinion publique.

Les images du documentaire sur Dominique Strauss-Kahn diffusé dimanche sur ­Canal + passent en boucle depuis 24 heures sur les télévisions grecques. On y voit le directeur général du FMI voulant jouer la compréhension face aux invectives des manifestants grecs à Athènes.

Devant la caméra, « DSK » se lâche : « La réalité, c’est que ces gens-là, ils sont dans la merde. Et gravement… Mais, eux-mêmes, ils ont un peu bricolé, ils n’ont pas payé d’impôts, c’est un peu le sport national ici : ça truande un maximum… », affirme le directeur du FMI.

Dans un pays en récession, humilié et à fleur de peau, il n’en fallait pas plus pour déchaîner l’opinion publique. Depuis dimanche, presse écrite, journaux télévisés, émissions politiques, éditorialistes et politiciens se relaient pour réagir, parfois violemment au propos de « DSK ». « Venant d’un socialiste, qui en plus, veut être président de la République française, c’est trop !, estime Notis Papadopoulos, directeur de la rédaction de Ta Nea.

Il dénigre les sacrifices du peuple grec face à la sévérité du plan de rigueur imposé par le FMI », critique-t-il. Si la polémique continue, la prochaine visite du directeur général du FMI, à Athènes, s’annonce très mouvementée…

Par Alexia Kefalas

www.lefigaro.fr

1 Message

  • Cela n’étonnera personne venant d’un individu comme celui là. Et d’un autre côté c’est tout de même la responsabilité d’un homme politique avec des idées de droit comme est la majorité du PS. Il ne sont pas de gauche . De toute manière le PS a toujours tournée sa veste, la ou il ne la tourne pas, c’est quand il y a un PC plus fort ?

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>