COMITE VALMY

Accueil du site > - L’UNION de la RESISTANCE, le CNR, son programme, NOS REFERENCES. > La catastrophe japonaise masque l’agression allemande sur le nucléaire (...)

La catastrophe japonaise masque l’agression allemande sur le nucléaire français

mardi 15 mars 2011

L’action AREVA dévisse en bourse, ( -9,78% depuis l’ouverture ce matin) non pas à cause de la catastrophe japonaise, mais à cause de la trahison de SIEMENS qui exigeait une prise de participation stratégique dans le capital d’AREVA.

L’État français l’a refusé, sachant qu’ainsi plus rien n’aurait pu être décidé sans l’accord de SIEMENS.

En mesure de rétorsion, SIEMENS oblige AREVA à racheter au prix fort - 2,049 milliards - sa participation de 34% dans la filiale spécialisée dans la construction de chaudières nucléaires Areva NP (l’ancienne Framatome ANP) et SIEMENS négocie avec l’agence publique de l’énergie nucléaire Rosatom la création d’une société commune.

Areva va devoir débourser 1,62 md EUR pour les parts de Siemens

AREVA : rien ne va plus

"L’Union est un combat" disait-on. L’Union européenne est un combat à mort et les dirigeants français s’évertuent à cacher qu’il est gagné par l’Allemagne et perdu pour la France qui n’a d’autre solution qu’en sortir.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>