COMITE VALMY

Accueil du site > - L’UNION de la RESISTANCE, le CNR, son programme, NOS REFERENCES. > Recul de Sarkozy sur l’aide au logement ou la crainte d’une révolte de la (...)

Recul de Sarkozy sur l’aide au logement ou la crainte d’une révolte de la jeunesse étudiante

samedi 28 août 2010

Communiqué

Recul présidentiel sur l’aide au logement : reflet de la crainte d’un mouvement universitaire à la rentrée

Le Président de la République a annoncé aujourd’hui l’abandon de l’interdiction du cumul, pour les étudiant-e-s, de l’APL/ALS et de la demi-part fiscale pour leurs parents.

Si elle se félicite de l’annulation de cette mesure profondément injuste, la Fédération SUD Étudiant tient à souligner que la situation de nombreux-ses étudiant-e-s demeure particulièrement précaire. L’aide sociale étudiante est en effet largement insuffisante pour garantir à tous et à toutes l’accès à l’enseignement supérieur dans des conditions décentes.

Ainsi, la mise en place d’un dixième mois de bourses n’est que poudre aux yeux car les montants mensuels des bourses restent ridiculement bas : de 160 à 460 euros selon l’échelon en 2009−2010, à quoi peut s’ajouter une aide au logement dont le montant maximum est d’environ 230 euros en région parisienne, 200 euros en province. Ainsi, les étudiant-e-s qui ne peuvent recevoir aucune aide de leur famille sont condamnés soit à vivre dans la pauvreté (le seuil de pauvreté pour une personne seule est de 910 euros par mois en 2010), soit à occuper un emploi salarié en concurrence de leurs études, avec des conséquences que personne ne nie sur leur résultats universitaires.

L’Élysée signale par ailleurs que ce dixième mois ne sera versé que pour moitié cette année, limitant d’autant cette amélioration déjà minime. C’est en revanche un mois complet de salaire que l’allongement de l’année universitaire (qui conditionne ce dixième mois pour les quelques universités restantes qui n’appliquaient pas encore ce calendrier) fait perdre aux nombreux étudiants qui mettent à profit la période estivale pour travailler et financer ainsi en partie leur année d’étude.

Ce recul présidentiel sur l’aide au logement n’est que le reflet de la crainte qu’inspire au gouvernement la perspective d’un mouvement étudiant à la rentrée contre la réforme des retraites dont les jeunes seront les premières victimes. Cela confirme que la jeunesse doit se mobiliser dès le 7 septembre pour la défense du système de retraites par répartition et la mise en place d’une véritable aide sociale étudiante fondée sur les mêmes principes : le partage des richesses et la solidarité entre les générations.

Fédération des Syndicats SUD Étudiant

Le 26 août 2010

Repris sur le Blog de El Diablo


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>