COMITE VALMY

Accueil du site > - DESINFORMATION, MANIPULATION MEDIATIQUE et LIBERTE DE LA (...) > Bombardement de la Syrie par Israël, brève remarque inutile sur un angle (...)

Bombardement de la Syrie par Israël, brève
remarque inutile sur un angle mort de la presse »
par Bruno Adrie

dimanche 13 mai 2018, par Comité Valmy


Bombardement de la Syrie par Israël,
brève remarque inutile sur un angle mort de la presse »

Pris au hasard sur la toile, ces titres ou commentaires montrent que, pour la presse à la botte, Israël n’a fait que répondre à une agression iranienne en bombardant plusieurs sites militaires syriens dans la nuit de mercredi à jeudi. Et qu’importe que l’Iran n’ait pas revendiqué d’attaque.

Le Monde : “Pour la première fois, des roquettes attribuées à l’Iran ont été tirées vers Israël, qui a riposté. La France a appelé jeudi « à la désescalade » entre les deux pays.”

Libération : “Tirs de roquettes iraniennes sur le Golan, riposte israélienne en Syrie.”

France Inter : “Les représailles d’Israël contre les tirs iranien sur le Golan.”

Le Point : “Des tirs de roquette attribués à l’Iran ont visé le Golan. Tel-Aviv a riposté contre « presque toutes les infrastructures iraniennes en Syrie.”

LCI : “Dans la nuit de mercredi à jeudi, les forces iraniennes en Syrie ont tiré une vingtaine de projectiles et roquettes en direction des forces israéliennes dans la partie du Golan occupé par Israël, a déclaré l’armée israélienne. Celle-ci a riposté par des frappes visant les positions iranienne en Syrie.”

Le Figaro : “L’armée israélienne a frappé dans la nuit de mercredi à jeudi des dizaines de cibles militaires iraniennes en Syrie en représailles à des tirs de roquettes attribués à l’Iran sur ses positions dans le Golan.”

Opex 360 : “Riposte massive d’Israël après des tirs de roquettes iraniens en direction du Golan.”

Radio Canada : “Attaqué dans le Golan, Israël riposte en frappant les Iraniens en Syrie.”

Une chose est certaine, c’est que lorsqu’un État attaque, il doit toujours s’arranger pour passer pour une victime devant son opinion publique, ce qui lui permet de paraître en situation de légitime défense. La liste est longue (et incomplète) des prétextes et opérations false-flag ayant servi à manipuler les opinions noyées dans l’encre des rédactions du capital transnational.

La prétendue contre-attaque israélienne a, en plus, ceci de tout à fait caricatural qu’elle se justifie à partir de prétendus bombardements dirigés vers le Golan, c’est-à-dire un territoire syrien occupé.

On peut imaginer que si Cuba attaquait la base américaine de Guantanamo, située sur son territoire, on ferait tout, à Washington, pour que l’opinion McDo soit choquée et on bombarderait le territoire cubain dans un sursaut justicier et vengeur car l’Amérique ne doit pas être menacée.

La reconquête de la vérité, à commencer par des vérités simples et accessibles au commun, doit se faire par la reconquête du langage.

Ce que nous savons donc, c’est que, dans la nuit de mercredi à jeudi, Israël a attaqué plusieurs installations militaires syriennes en prétextant une attaque iranienne dirigée contre le plateau du Golan – cette portion du territoire syrien qu’elle occupe militairement depuis 1967 – mais que l’attaque n’a pas été reconnue par l’Iran. C’est tout.

C’était un simple exercice de lecture, inutile pour certains, mais insuffisamment pratiqué en général.

Bruno Adrie
12 mai 2018

Carte du Golan : source


In cauda venenum


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>