COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > La marche des Rothschild vers la 3ème guerre mondiale par Dean (...)

La marche des Rothschild
vers la 3ème guerre mondiale
par Dean Henderson

vendredi 6 avril 2018, par Comité Valmy


La marche des Rothschild vers la 3ème guerre mondiale

De la même manière que l’enquête bidon du RussiaGate du guignol de couverture de la BCCI (NdT : ex-banque de la CIA) Robert Mueller s’est pathétiquement désintégrée, les serviteurs du MI6 des Rothschild (City de Londres) ont mijoté un évènement de propagande encore plus efficace avec lequel attaquer la Russie.

Le soi-disant empoisonnement de Sergeï Skripal et de sa fille est rapidement venu dominer les manchettes des médias de la pressetituée. Quiconque a osé mettre en doute l’implication russe a été très rapidement dénoncé comme un ennemi de l’état. Pour preuve, la photo truquée au Photoshop faite par la BBC montrant une caricature du chef du parti travailliste britannique Jeremy Corbyn en surimpression au dessus du Kremlin. Puis hier le Mossad a envoyé ses troupes à la City de Londres pour faire le portrait de Corbyn en antisémite.

Aux Etats-Unis, tandis qu’à la fois les républicains et les démocrates hurlent aux loups pour que nous volions à la défense de la Couronne, Trump “le barjot” s’est réfréné de critiquer la Russie jusqu’à ce qu’il voit les preuves. Encore, “les personnes saines d’esprit” ont hurlé au loup. Puis vint le resserrage de boulons de Stormy Daniels dans son émission de “60 minutes”. Lundi matin, Trump était retourné comme une crêpe et sautait allègrement dans le wagon des Rothschild, expulsant des diplomates russes en tandem avec quelques 20 nations de l’UE.

Poutine a gagné cette élection avec au premier tour une majorité de 77% pour un taux de participation de 67% (NdT : 33% d’abstention quand même) Les observateurs internationaux ont immédiatement vérifié les résultats. Les Illuminati ne peuvent plus vomir leur haine envers Poutine sans y inclure de manière ostentatoire le “méprisable” peuple russe, qui a été témoin du pillage en règle de leur pays par Goldman Sachs & co en 1998. Cette année là, quelques 70 millions de citoyens russes furent jetés dans la pauvreté. En 1989, avant que la CIA et leur taupe Boris Eltsine ne démantèlent l’état russe, il n’y avait que 2 millions de Russes classés comme pauvres. Aux commandes du train de guerre des Rothschild russophobe nous trouvons l’Atlantic Council, dont les membres se sont retrouvés à l’antenne un paquet de fois cette semaine afin de marteler ce mensonge de l’affaire Skripal. L’Atlantic Council est la dernière incarnation en date de l’Union Atlantique.

L’Union Atlantique (UA) était une filiale du Royal Institute of International Affairs (RIIA). Sa succursale aux Etats-Unis est le tristement célèbre Council on Foreign Relations ou CFR. Fondé par Cecil Rhodes, dont le rêve exprimé dans son tout dernier testament en 1939, fut que les Etats-Unis retournent à la couronne d’Angleterre. L’Union Atlantique a ouvert ses premiers bureaux aux Etats-Unis dans un endroit donné par Nelson Rockefeller sis au 10 E 40ème rue dans la ville de New York. Chaque année entre 1949 et 1976 une résolution de l’Union Atlantique passait devant le congrès des Etats-Unis pour répudier la déclaration d’indépendance des Etats-Unis et pour l’établissement d’un “Nouvel Ordre Mondial.”

Deux ans plus tard en 1941, se produisit le false flag de Pearl Harbor (NdT : pas un faux-drapeau per se, mais Pearl Harbor fut un évènement provoqué, arrangé, les services yankees du renseignement militaire étaient au courant de ce qui allait se passer…). Avant cet évènement très important, une très vaste majorité d’Américains étaient opposés à l’entrée de leur pays dans la seconde guerre mondiale.

Ensuite, Churchill et ses maîtres de la couronne (City de Londres) furent sauvés lorsque l’opinion publique américaine changea dramatiquement et que les Etats-Unis entrèrent en guerre.

Il y a une histoire similaire entourant la première guerre mondiale à laquelle le président Woodrow Wilson fut forcé de participer par la clique de la toute récemment formée (1913) banque de la réserve fédérale, emmené par les banquiers privés Jack Morgan, fils de JP Morgan, un clone des Rothschild et la Fondation Carnegie (NdT : gérée par la famille Rockefeller).

Comme l’a écrit Charles Tansill dans son livre “L’Amérique s’en va en guerre” : “Même avant le clash des armes, la firme française des frères Rothschild avait envoyé un câble à Morgan & Co à New York suggérant de laisser flotter un prêt de 100 millions de dollars, dont une partie substantielle fut laissée aux Etats-Unis pour payer les achats français de matériel américain.”

La maison Morgan a financé la moitié de l’effort de guerre des Etats-Unis lors de la 1ère GM tout en recevant des commissions pour aligner des contractants comme General Electrics, DuPont, US Steel, Kennecott et ASARCO. Tous étaient de bons clients de Morgan. Morgan avait aussi financé la guerre des Boers britannique en Afrique du Sud et la guerre franco-prussienne de 1870. La conférence de la paix de Paris en 1919 fut présidée par Morgan, qui mena à la fois les efforts de reconstruction allemands et alliés.

La même clique Rothschild finança et profita grandement de la seconde guerre mondiale.

Le Conseil Atlantique, aussi un affilié du RIIA, fut formé en 1961 pour continuer plus avant le type de “coopération entre L’Amérique du Nord et l’Europe.” En 2009, son président, James Jones, démissionna pour devenir le conseiller à la sécurité nationale d’Obama. Son successeur au Conseil Atlantique fut Chuck Hagel, qui démissionna à son tour pour devenir le ministre de la défense d’Obama.

Les hauts fonctionnaires de l’administration Obama Susan Rice, Eric Shinseki, Anne-Marie Slaughter et Richard Holbrooke (l’architecte du démantèlement de la Yougoslavie sous Clinton) ont tous aussi servi au Conseil Atlantique.

Le conseiller à la sécurité nationale de Bush père et champion du maquillage de crimes le général Brent Scrowcroft fut président du Conseil Atlantique jusqu’en 2014, son successeur fut l’ancien ambassadeur US en Chine et gouverneur de l’état de l’Utah. John Huntsman.

Les intérêts financiers Rothschild et leurs cousins de la couronne ont historiquement accumulé d’énormes bénéfices financiers et politiques en maintenant les Etats-Unis et la Russie dans un état permanent de tension. Mais il n’y a rien de plus profitable aux Illuminati qu’une guerre mondiale. Qu’ils parviennent à traîner les Etats-Unis dans une autre guerre mondiale dépend essentiellement de la naïveté du peuple américain. Espérons qu’il redevienne vraiment mentalement sain au plus tôt.

Dean Henderson
27 mars 2018

Sources :

Traduit de l’anglais par Résistance 71

url de l’article original :

https://hendersonlefthook.wordpress.com/2018/03/27/the-rothschilds-march-to-wwiii/


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette