COMITE VALMY

Accueil du site > UNION DU PEUPLE DE FRANCE - Arc Républicain de Progrès > Brexit, Grèce Syrie, Mennel Ibtissem par Frédéric Delorca

Brexit, Grèce Syrie, Mennel Ibtissem
par Frédéric Delorca

samedi 10 février 2018, par Comité Valmy


Brexit, Grèce Syrie, Mennel Ibtissem

Le débat sur le Brexit rebondit. tout est fait pour décourager les Britanniques. Barnier hausse le ton, les européistes font pression sur Corbyn, le Japon dit qu’il quittera le Royaume uni si le Brexit n’est pas profitable. Tout cela est odieux, comme le chantage que les grandes puissances exerçaient autrefois sur la Serbie, sur l’Irak, sur les électeurs nonistes du référendum français. Farage blâme May pour sa mollesse et serait prêt à accepter un nouveau référendum pour tirer les choses au clair.

La Grèce aussi fait l’objet de pression des puissants : un chantage financier qui pourrait l’obliger à reconnaître le Kosovo tandis que la Macédoine dirigée par un régime albano-socialiste 100 % Soros-compatible pourrait rejoindre l’OTAN prochainement (les Grecs n’apprécient guère).

Bataille ouverte entre les Américains et l’armée syrienne sur l’Euphrate. Les premiers prétendent s’être "défendus". Comme s’ils avaient la moindre légitimité à occuper cette partie de la Syrie. Un jet israélien s’écrase. Tel-Aviv aussi disait se défendre après l’intrusion d’un drone iranien. J’ignore si va se réaliser la guerre romano-persane (occidentalo-iranienne) annoncée à la fin des temps par une certaine tradition talmudique. Mais en tout cas Israël se prépare à l’évidence à lancer une guerre contre l’Iran. A commencer par un petit conflit contre le Hezbollah, cela fait la "une" de leurs journaux.

A Afrin au bout de 21 jours l’opération "rameau d’Olivier" ne débouche sur rien. Les Turcs avancent à peine. Le 7 ils se sont tirés des gaz chimiques sur eux mêmes (car le vent a tourné) si l’on en croit les médias kurdes, le 10 février un de leurs hélicoptères a été abattu. Un scénario d’enlisement à la yéménite ? Les Kurdes se vantent d’avoir aussi des opposants syriens arabes dans leurs rangs. Mais il y a aussi des drapeaux noirs blancs et verts dans le camp turc.

Je ne sais trop que dire de la répression des anglophones au Cameroun (les pays africains ont une unité nationale très fragile - j’observe que les pressions occidentales contre le Burundi où la aussi le spectre des guerres ethnique sont retombées comme un soufflet. Je parcourais hier les actualités "people" sur la jeune Mennel Ibtissem (d’origine syrienne) disqualifiée de The Voice pour ses propos anciens sur les atrocités de Nice et de St Etienne du Rouvray. Il est toujours très frappant de voir comme le show-biz repose sur une communion totalitaire. Je ne dis pas que les remarques sur Twitter de cette chanteuse sont justes, mais en quoi les avis qu’il/elle a sur tel ou tel sujet politique devraient-ils empêcher quelqu’un de pouvoir chanter dans une émission de divertissement ? Si elle avait fait l’apologie d’un attentat j’aurais compris que sa présence ne fût point appréciée. Mais qu’elle interroge la légitimité d’une version officielle relève plutôt du réflexe sain, non ? Cette affaire ne m’encouragera pas à rallumer mon poste de TV. Pourtant je sais quel est l’inconvénient de la crispation sectaire des "élites" médiatiques : à force d’écoeurer les gens par leur culte de la bien-pensance pleine de bons sentiments, celles-ci renvoient les spectateurs vers l’univers atomisé du face à face solitaire avec l’écran d’ordinateur où là, chacun risque de s’enfermer dans une fantasmagorie encore pire que le culte des affects humanistes gluants totalitaires. Une fois de plus mind control majoritaire et anarchie extrémiste minoritaire risquent de devenir les deux faces d’une même pièce...

Frédéric Delorca
10 février 2018

Source :
Le blog de Frédéric Delorca


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette