COMITE VALMY

Accueil du site > - L’ENNEMI COMMUN DES PEUPLES : l’impérialisme étasunien > AmazonLog 17 Un plan d’invasion du Venezuela ? par Frédéric (...)

L’ennemi commun des peuples

AmazonLog 17
- Un plan d’invasion du Venezuela ?
par Frédéric Delorca

lundi 13 novembre 2017, par Comité Valmy


AmazonLog 17 - Un plan d’invasion du Venezuela ?

José Sant Roz, directeur de Ensartaos.com.ve, professeur de mathématique à l’université des Andes et auteurs d’ouvrages de géopolitique l’explique sur Aporrea.org  : n’ayant pu l’obtenir par les actions violentes des "guarimbas", ni les menaces de l’OEA ou l’ infiltration paramilitaire de Colombie, ni la guerre économique, l’Empire en vient à l’ attaque militaire en utilisant le Brésil, la Colombie et le Pérou. Un plan d’attaque aurait été planifié avec l’OTAN et les armées espagnole, française et allemande qui participent en ce moment, du 6 au 13 novembre à des exercices de mise en oeuvre de ce plan dans l’ Amazonie brésilienne (la région de Tabatinga) grâce à des avions cargo américains dissimulés en aéronefs de lutte contre les incendies (les exercicent s’appellent AmazonLog 17). L’opération s’articulerait autour d’une base militaire internationale provisoire constituée à Tabatinga, un lieu inaccessible par voie terrestre, officiellement destinée aux missions humanitaires (selon la vidéo promotionnelle du général Guilherme Theophilo) d’aide aux milliers de Venezueliens qui ont traversé la frontière pour trouver un mieux être économique au Brésil. L’autre prétexte est aussi la lutte contre le crime transfrontalier Le Brésil fournit 1 533 soldats pour cet entraînement, la Colombie 150, le Pérou 120 et les États-Unis 30. 22 autres pays ont envoyé des observateur.

Cette coopération brésilienne avec l’armée américaine est critiquée par la gauche dans ce pays mais elle n’est pas nouvelle. En 2016, les Marines des deux pays ont mené des actions d’entraînement antiterroristes pour préparer la sécurité des Jeux Olympiques à Rio de Janeiro. Le général Theophilo a également rappelé que chaque année l’armée mène des simulations en Amazonie avec la participation étrangère, y compris de pays tels que les États-Unis et l’Allemagne.

Elsa Bruzzone du journal Contexto souligne aussi que la base de Tabatinga pourrait servir à assurer la mainmise des Etats-Unis sur l’Amazonie - dont dès 1817 le gouvernement américain s’était déclaré propriétaire :80% des médicaments produits dans le monde sont fabriqués à partir de la biodiversité du bassin de l’Amazone, sans oublier les hydrocarbures, les minerais, les ressources hydrauliques.

Selon Bruzzone déjà en 1999, les Etats-Unis avaient réussi à installer une base à San Pedro Alcántara. Lorsque Lula a pris le pouvoir, le gouvernement les a forcés à se retirer et ils ont fait exploser la base, ce qui a causé la destruction sur place d’un lanceur de satellites et la mort de 27 Brésiliens. Les premières versions voulaient faire croire qu’il s’agissait d’un accident, mais une enquête aurait montré que l’acte était intentionnel (je n’ai pu vérifier ces infos). L’info est couverte pour TeleSUR par la cubaine Adriana Robreño

Frédéric Delorca
12 novembre 2017

Le blog de Frédéric Delorca


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette