COMITE VALMY

Accueil du site > - L’ENNEMI COMMUN DES PEUPLES : l’impérialisme étasunien > Selon Assange : les Etats-Unis se prépareraient à envahir le Venezuela (...)

L’ennemi commun des peuples

Selon Assange : les Etats-Unis
se prépareraient à envahir le Venezuela
algeriepatriotique.com

lundi 7 août 2017, par Comité Valmy


Julian Assange entrevoit une invasion du Venezuela comme le fut l’Irak en 2003. D. R.

Selon Assange : les Etats-Unis
se prépareraient à envahir le Venezuela

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a déclaré dimanche sur son compte Twitter, que les Etats-Unis ont trouvé le prétexte d’un « nouvel Irak » au Venezuela. Dans le passé, Washington a justifié son attaque illégale contre l’Irak sur la base d’informations non fondées, provenant de divers organismes des services secrets des Etats-Unis, parmi lesquels la CIA. Selon Assange, la même chose pourrait se produire avec le Venezuela. Le message d’Assange est accompagné de la lecture d’une vidéo dans laquelle le directeur de la CIA, Mike Pompeo, avoue agir en coordination avec le Mexique et la Colombie pour renverser le gouvernement du Venezuela.

L’accélération des préparatifs d’agression du Venezuela est liée à l’élection de l’Assemblée nationale constituante, la semaine dernière.

Notons également, au titre de la gravité de ces accusations, que le Venezuela a été exclu du Mercosul, le marché commun de l’Amérique du Sud.

Le président Maduro a dénoncé, samedi 5 août, les attaques contre le gouvernement vénézuélien et une campagne de désinformation menée en Amérique du Sud, par une « triple alliance », formée par l’Argentine, le Brésil et le Paraguay.

La session inaugurale de l’Assemblée nationale constituante (ANC) du Venezuela s’est ouverte vendredi dernier au Palais législatif fédéral à Caracas. L’ancienne ministre des Affaires étrangères, Delcy Rodriguez, a prêté serment en tant que présidente de l’ANC. Mme Rodriguez a promis de représenter le peuple vénézuélien et ses revendications dans cette nouvelle chambre législative, qui était le siège de l’Assemblée nationale contrôlée par l’opposition.

L’Assemblée nationale constituante a été proposée par Maduro au mois de mai pour réécrire la Constitution de 1999 dans le but de sortir de l’impasse politique qui paralyse le pays. L’opposition affirme cependant que ce n’est qu’une excuse de Maduro pour consolider son propre pouvoir. « Nous sommes venus ici pour éliminer tous les obstacles de notre chemin », a déclaré Mme Rodriguez, tout en promettant de renouveler la Constitution du pays. « L’ANC n’est pas venue de rien, l’ANC a surmonté tous les obstacles. L’ANC peut briser la phase la plus sombre de la dictature », a-t-elle déclaré.

Smaïl H.-A./Agences
7 août 2017


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette