COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > Sanctions : la Russie expulse 755 diplomates américains par Karine (...)

Sanctions : la Russie expulse 755 diplomates américains
par Karine Bechet-Golovko

mardi 1er août 2017, par Comité Valmy


Sanctions : la Russie expulse 755 diplomates américains

En réponse à la dernière loi de sanctions américaines adoptée par le Congrès et confirmée par le Sénat, la Russie a adopté des contre-mesures, impliquant le départ de 755 membres du corps diplomatique américain en Russie. La question qui reste maintenant en suspend est celle de savoir si les Etats Uins entreront ou non dans une logique d’escalade ?

Le 28 juillet, le Ministère des affaires étrangères russe a transmis une note à la mission diplomatique américaine à Moscou les informant que suite à l’agressivité de leur politique nationale à l’égard de la Russie et de l’adoption par le Congrès de la dernière loi faisant des sanctions contre la Russie non seulement un instrument de protection économique, mais également de chantage géopolitique, certaines mesures sont adoptées.

Ainsi, en réponse à l’expulsion en décembre de 35 diplomates russes et de l’interdiction de dipsoser de certains biens immobiliers appartenant à la mission diplomatique russe aux Etats Unis, le ministère des affaires étrangères, avec le consentement du chef de l’Etat, a, en réponse, disposé du parallèlisme des deux missions, ce qui implique le départ avant le 1er septembre de 755 diplomates américains et membres du personnel technique afin de revenir au niveau des 455 membres de la mission diplomatique russe actuellement en poste, sachant que toute nouvelle réduction du nombre de diplomates russes en poste aux Etats Unis entraînera automatiquement la réduction correspondante du nombre de diplomates américains en poste en Russie. Par ailleurs, dès le 1er août, les diplomates américains en poste en Russie perdent la jouissance de la maison de campagne dont ils disposaient dans la région de Moscou et d’un certain nombre d’entrepôts à Moscou.

Le porte-parole du Kremlin, D. Peskov, a expliqué ces mesures par le fait que la signature par Trump ne changera rien au texte adopté par les Chambres, dont la rédaction est définitive. Pour sa part, dans une interview, le Président russe a justifié l’attente par l’espoir d’une prise de conscience de la nécessité pour les Etats Unis de normaliser leurs relations avec la Russie. Il serait possible d’aller plus loin dans les sanctions, dans des domaines qui toucheront les intérêts américains, comme la question de la coopération en matière internationale, en matière économique le niveau d’échanges est déjà très bas, mais il ne semble pas nécessaire d’aller jusque là pour l’instant. La Russie se garde ainsi une marge de manoeuvre et si les Etats Unis en viennent à adopter des mesures qui porteront une atteinte comparablement négative aux effets possibles d’une remise en cause de la coopération russo-américaine dans des domaines aussi sensibles que la lutte contre le terrorisme, par exemple, alors la Russie pourra, elle aussi prendre des mesures extrêmes.

Pour leur part, les Etats Unis estiment que la réaction russe est injustifiée ... car les Etats Unis n’ont pas influencé les élections intérieures russes (sic !), comme l’affirme l’ancien ambassadeur américain McFaul.

Michael McFaul‏Подлинная учетная запись @McFaul

Читать

Еще

The United States did not interfere in
Russian elections. Russian
government actions against our
embassy, therefore, is unjust.

Le Département d’Etat a déclaré :


“This is a regrettable and uncalled for act. We are assessing the impact of such a limitation and how we will respond to it. We have no further comment at this time.”

Les Etats Unis semblent avoir pris l’habitude d’une certaine passivité de la Russie, ce qui démontre, une fois n’est pas coutume, que ce pays ne respecte que la force, ce qui est loin d’être le signe d’une civilisation avancée, mais plutôt primaire.

Que faisaient ces 755 personnes dans le pays ? McFaul affirme qu’il n’y a pas autant de diplomates américains, il oublie de préciser qu’une grande partie sont en poste sous la catégorie de personnel technique... Une chose est certaine, l’influence américaine dans la politique intérieure russe en sera d’autant diminuée, l’opposition radicale russe devra faire plus de déplacements en Occident pour obtenir aide et financement, ce qui pourra directement se faire sentir dans l’activisme d’Ekaterinbourg.

Il reste à espérer que les Etats Unis ne jouent pas l’escalade des mesures, comme les enfants vexés qui ont besoin à n’importe quel prix de montrer qu’ils sont les plus forts, quitte à porter atteinte à leur propre intérêt ou à produire des effets en chaîne incontrôlables. Le seul effet positif de cette hystérie politique américaine est le réveil des pays européens contre l’atlantisme tout aussi primaire de l’UE. Mais les Etats européens sont-ils encore suffisamment "vivants", pour pouvoir participer et être non pas les pions mais les acteurs d’un jeu politique complexe ?

Karine Bechet-Golovko
lundi 31 juillet 2017

Russie politics


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette