COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > OBAMA SOUTIENT MACRON par Gabriel Galice

OBAMA SOUTIENT MACRON
par Gabriel Galice

samedi 6 mai 2017, par Comité Valmy


OBAMA SOUTIENT MACRON

Nos cousins d’Amérique possèdent une grande qualité : ils parlent franc. Certes, ils ne mettent pas tout sur la table mais ils sont quand même imbattables dans l’énoncé de leurs vues et ambitions, dans leur capacité d’appeler un chat un chat.

L’ex-Président Obama vient de faire une vidéo de soutien au candidat Emmanuel Macron http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/05/04/97001-20170504FILWWW00193-barack-obama-soutient-macron.php « Je n’ai pas l’intention de m’impliquer dans beaucoup d’élections mais la France est importante »

Politiquement, la chose se comprend aisément. Obama soutient Macron qui soutient l’Empire. Son duel face à MLP ne laisse aucun doute sur la continuité de l’alignement pusillanime sur les Etats-Unis d’Amérique, même si, pour la façade, EM se réclame d’une posture « gaullo-mitterrandienne » (sic). De Gaulle, pour la énième fois, doit se retourner dans sa tombe. Rien de nouveau pour qui veut bien lever le nez des professions de foi électorales.

Pendant sa Présidence, Obama avait déjà manifesté (au moins) deux douteuses ingérences dans la vie politique européenne. A Londres, il avait exhorté les Britanniques à ne pas quitter l’Union européenne https://www.ft.com/content/ba4fd8a4-089c-11e6-b6d3-746f8e9cdd33 En Allemagne, il avait proclamé : « Si j’étais Allemand, je voterais Merkel » https://www.pressreader.com/switzerland/le-temps/20161118/281625304891188

Peu de voix, hormis du côté du FN, se sont élevées pour protester contre une ingérence pour le moins indélicate. Ceux qui voient partout une ingérence russe trouvent manifestement naturelle l’implication étasunienne.

Je n’ai pas souvenir d’une telle prise de position, dans le passé. Comme l’écrit Régis Debray dans son dernier livre, Civilisation, « Nous sommes devenus américains ». Jusqu’à la posture, la main droite sur le cœur, à l’américaine, en chantant l’hymne national, au lieu du garde-à-vous traditionnel. . Ce que Macron, rendons-lui cette justice, ne fait pas, à la différence de son voisin de gauche au « meeting » de Souillac https://www.youtube.com/watch ?v=ICWW0XQgKIQ EM se croise les mains sur le bas-ventre, ce qui exprime plus un relâchement que d’un alignement, gestuellement parlant.

Stratège des Etats-Unis d’Amérique, Zbignew Brzezinski, lui aussi, parle franc : « L’Europe est la tête de pont géostratégique fondamentale de l’Amérique (…) Si l’Europe s’élargissait, cela accroîtrait automatiquement l’influence directe des Etats-Unis. A l’inverse, si les liens transatlantiques se distendaient, c’en serait fini de la primauté de l’Amérique en Eurasie (…) Pour le dire sans détour, l’Europe de l’Ouest reste dans une large mesure un protectorat américain et ses Etats rappellent ce qu’étaient jadis les vassaux et les tributaires des anciens empires. » (Le Grand échiquier - L’Amérique et le reste du monde, Hachette, 2002, p.24-25)

Et vous voudriez que je vote pour l’Empire ?

Gabriel Galice
6 mai 2017


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette