COMITE VALMY

Accueil du site > COMITE VALMY ANALYSES ET PROPOSITIONS - > Légalisation du canabis Le Club de la Fumette ou Trois personnages en (...)

Légalisation du canabis
Le Club de la Fumette ou
Trois personnages en quête d’acteurs
de Valentin Martin et Jacques Maillard

Petite pièce théâtrale dont les personnages sont totalement fictifs.

jeudi 13 avril 2017, par Comité Valmy


Le Club de la Fumette
ou
Trois personnages en quête d’acteurs

Petite pièce théâtrale dont les personnages sont totalement fictifs.

La scène se passe au Club de la Fumette, club très chic de la rue Saint-Honoré que fréquentent MM. Habon, Malanchon et Micron, surnommées là-bas « les trois bons » car tous en faveur de la dépénalisation et/ou de la légalisation du cannabis. Elle a lieu entre les deux tours de l’une des élections présidentielles françaises.

Le « boute en train » (tel le cheval qui excite les femelles pour les préparer a être engrossée par les vrais étalons, formule de Roland Dumas) « Fion » ayant été éliminé, Micron est le candidat « raisonnable », tel que le siècle le conçoit.

Acte 1

Les vapeurs de la substance, dite moquette (du nom des applications multiples de la plante pour les cordages et les tapis), provoquant un sentiment d’euphorie et un élargissement de la perception, les idées de génie fusent. Chacun de ces travailleurs intellectuels entrevoient l’avenir radieux de son gouvernement. Le débat est alors mené sans pitié, chacun défendant le « isme » de sa chapelle.

MALANCHON : - Nous, c’est le dégagisme. Alors, je vous le répète ! Dehors les politicards ! les pantins de Bilbergerg ! Les agents de Rostschild !
MICRON : - Démago ! Tu n’es qu’un démagogue qui fait exprès de faire des fautes de syntaxe pour faire peuple. Révolutionnaire d’opérette. Trotskiste ! Moi je suis pour la révolution, la vraie !
MALANCHON : - Ta gueule ! Retourne chez Attali !
HABON : Calmez-vous messieurs ! MICRON : - Toi le professeur des universités avec BAC+3, on ne t’a pas sonné.
MALANCHON : - Oui, retourne faire du lobbying pour LVMH avec ta femme !

Acte 2

L’effet apaisant de la substance se faisant sentir, le ton s’adoucit, la discussion est plus posée, on partage le même canapé. Un même sentiment d’empathie et de fraternité traverse leurs veines.

MALANCHON : - Pardonne-moi les gars. J’ai été trop loin.
MICRON : - Pardonnez-moi aussi.
HABON : - Ce n’est rien. Après tout, toutes ces frontières politiques, toutes ces chapelles, tous ces « ismes » ne sont-ils pas de pures créations de l’esprit, faites pour mieux nous diviser ? Ne sommes-nous pas tous issus de la même chair, du même corps du Christ disait-on autrefois ? MALANCHON : - Tu as raison, Ben. D’ailleurs nous sommes tous issus du même parti. Moi pendant 30 ans au PS, Manu y était encore pas plus tard que l’année dernière. Alors ces querelles sont vraiment ridicules.
MICRON : - Ne partageons-nous finalement pas tous les mêmes idéaux, les mêmes valeurs, la croyance aux lendemains qui chantent, au grand soir, bref, en un mot en la Révolution ?

Acte 3

Alors que les volutes de fumée tourbillonnent dans la pièce, l’ambiance devient plus grave, plus apocalyptique, le regard se fait sombre, la vision d’un avenir proche, brun, noir, faisant régner sur la terre de France les pires horreurs, plus terribles encore que celles subies au cours des deux précédents millénaires et en particulier au cours du siècle précédent.

HABON : - Concentrons-nous sur nos vrais ennemis, ceux qui veulent interdire le club de la fumette.
MICRON : - C’est vrai. Mais pourquoi tant de haine ?
HABON : - Leurs arguments sont vraiment ridicules. Ils disent que l’herbe attaque le cerveau, qu’elle provoque une diminution du QI 1) . Ces conspirationnistes vont même jusqu’à faire un lien entre la baisse du QI observé dans les pays occidentaux et la consommation d’herbe. Ils pensent qu’entre les drogues légales et les drogues illégales, c’est une majorité de Français qui est droguée. Ils délirent avec l’histoire de Pont-saint-Esprit où toute une population avait été droguée par les soins de la CIA dans l’objectif, paraît-il, de mieux contrôler la population. Les Nazis aussi ont massivement drogué leur peuple.2) Ils répètent aussi que la drogue est le meilleur moyen de coloniser un pays. 3)
MALANCHON : - Ordures de nationalistes ! Fascistes ! Patriotes de mes deux ! Laïcar de merde ! Putain de Français d’extrême-droite !
MICRON : - Oui, depuis le Brexit, les souverainistes ont révélé leur vrai visage. C’est cette masse de Français moyens illettrés qui grouillent encore dans notre pays.
HABON : (au bord de la crise de paranoïa) - Ce sont des nazis. A côté les chambres à gaz, les castrations chimiques, les déportations n’étaient rien.
MICRON : - Les forces réactionnaires qui cherchent à conserver les vieilles lois doivent voler en éclats ! Mort à la France bureaucratique !
MALANCHON : - Oui ! Ils s’accrochent à un monde qui ne veut pas mourir, celui du capitalisme. Ils veulent faire respecter la loi dans un pays qui est voué à disparaître, partout à l’école, dans la rue, dans les villes, dans les campagnes ! Mais, bordel !, Badiou a raison : « La France c’est fini ! » 4)
HABON : - Ceux-là sont insensibles dans leur cœur à la loi de l’amour que nous voulons mettre en place. Eux ce sont les vrais ennemis.
MALANCHON : - On fera tout pour s’unir pour leur foutre la pillée qu’il mérite ! Toujours sur leurs leurs traces !
MICRON : - Tous avec moi pour leur foutre la pillée !
MALANCHON : - Ouais ! (A part) Un vrai révolutionnaire doit savoir être opportuniste.
HABON : - Ouais !

Acte 4

Ils élaborent une vraie stratégie, comme le loup dans sa tanière des forêts germaniques .

MALANCHON : - Plan A (les regards s’illuminent devant l’avenir radieux des mille fleurs de la victoire électorale) Toi Micron, tu seras notre grand timonier. Nous discuterons sur un programme commun, nous reporterons nos voix, tu nous feras ministres .
MICRON : - Quelles monnaies d’échange, quel programme commun ? La fumette nous sommes d’accord évidemment, cela nous soude face au camp de la réaction ! Mais le reste ?
MALANCHON : - Je te demande juste de fermer toutes les centrales nucléaires et d’accorder le droit de vote à tous ces étrangers méritants qui voteront pour nous, je te l’assure.
MICRON : - Rassure-toi, sur ces deux points nous sommes d’accord, seulement je ne puis trop le dire aujourd’hui, les Français se révolterait.

Acte 5 :

Les regard s’assombrissent devant les ténèbres que seules pourront éclairer les feux de la révolte.

MICRON : - Maintenant il faut penser au plan B : si jamais nous échouons à prendre le pouvoir, et que les « anti-fu » (anti-fumettes) prennent le pouvoir.
MALANCHON : - Alors pas de pitié ! Ce sera anti-fa contre anti-fu ! HABON : - Tous les moyens seront bons pour résister à ces forces si ne nous n’arrivons pas à sauver la France. Alors la révolution prendra toute sa violence. Les premiers chrétiens ne s’allièrent-ils pas aux barbares pour supprimer l’ordre ancien ? Peu importe avec qui : pourvu qu’ils fassent du bon boulot : des barbus, des fréristes, des salafistes, des terroristes, des vigiles islamistes, des putschistes issus de tous les bords possibles, quels qu’ils soient, quelque soit la diversité de leur origine, de leurs intérêts, de leurs objectifs.
MALANCHON : - Nous allumerons la rébellion, nous le peuple des révolutions ! des rebellions !, comme à Kiev, comme à Damas, comme à Tripoli, comme à Sao Paulo » « Dieu et Soros seront avec nous ! »
TOUS ENSEMBLE : - Dieu et Soros 5) seront avec nous ! »

Fin

Notes
1) Voir toutefois l’étude du Monde, « Le QI en fumée », 8 points de QI en moins observés chez les adolescents consommateurs d’une ville néo-zélandaise.
http://www.lemonde.fr/sciences/article/2012/09/06/le-qi-en-fumee_1756723_1650684.html 2) Voir toutefois Extase totale, Norman Ohler, 2015.
3) Clémenceau à la Chambre dénonçait la colonisation française en Chine, notamment « l’opium qu’il [l’Européen] répand partout, qu’il impose s’il lui plaît. » (30 juillet 1885)
4) L’explication, p.170
5) http://www.slate.fr/lien/29233/george-soros-legalisation-marijuana

Mis en ligne 10 février 2017


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette