COMITE VALMY

Accueil du site > UNION DU PEUPLE DE FRANCE - Arc Républicain de Progrès > Thierry Mariani à Alep : « Sans l’armée russe, la Syrie serait tombée dans les (...)

Trois députés français à Damas

Thierry Mariani à Alep : « Sans l’armée russe,
la Syrie serait tombée dans les mains des terroristes » - Avec Russia Today
Et un contrepoint de Bassam Tahhan (Vidéo)

lundi 9 janvier 2017, par Comité Valmy


Thierry Mariani à Alep : « Sans l’armée russe,
la Syrie serait tombée dans les mains des terroristes »

Le député français Thierry Mariani s’est rendu en Syrie pour témoigner du soutien français aux civils et aux chrétiens d’Orient. Il revient sur l’importance de l’intervention russe dans la reprise d’Alep et les espoirs qu’il porte pour le pays.

« L’essentiel maintenant pour la Syrie c’est de se concentrer sur la paix et la reconstruction. » En voyage à Alep pour le Noël orthodoxe le 6 janvier, le député républicain français Thierry Mariani revient dans une interview à Ruptly sur les nouveaux défis à venir pour le pays. « Tout est détruit ici à Alep. Des lieux importants dans l’histoire syrienne ont été ravagés. J’espère que la guerre se terminera le plus tôt possible pour que la population puisse connaître à nouveau la paix et démarrer la reconstruction de son pays. »

Malgré la libération d’Alep il y a quelques semaines, l’accord de cessez-le-feu passé entre l’opposition armée et le gouvernement de Bachar Al-Assad et les pourparlers de paix en question, Thierry Mariani rappelle que « la guerre n’est pas terminée ». Ainsi la situation sur le terrain lui semble toujours essentielle. « Sans l’armée russe, la Syrie serait, ces derniers mois, définitivement tombée dans les mains des terroristes. » Alors que le conflit s’empêtrait, le député décrit l’intervention russe comme ayant « bouleversé la dynamique de cette guerre. »

Donald Trump, porteur d’espoir ?

« Il y aura un nouveau président des Etats-Unis dans quelques semaines. » L’élu français a également confié son optimisme de voir les différentes puissances étrangères investies dans le conflit s’accorder dans la lutte contre l’Etat islamique en Syrie. « En écoutant les déclarations passées de Donald Trump, je me dis que tout pourrait aller dans le bon sens. Vous savez pourquoi ? Je pense que nous avons le même ennemi : les terroristes et djihadistes. J’espère qu’à l’avenir tous les politiques impliqués décideront de s’unir pour battre cet ennemi commun. »

Les parlementaires français se sont entretenus avec le gouverneur d’Alep

Les députés de la nation, Thierry Mariani et Nicolas Dhuicq, accompagnés de leur collègue Jean Lassalle ( Candidat souverainiste à la présidentielle de 2017) sont arrivés en Syrie jeudi 5 janvier. Vendredi 6 janvier, ils se sont tous les trois rendus à Alep pour célébrer le Noël arménien et soutenir les communautés chrétiennes persécutées.CV.

Thierry Mariani a participé aux côtés des députés Nicolas Dhuicq et Jean Lassalle à la messe de célébration du Noël orthodoxe dans l’église de la Sainte-Mère-de-Dieu à Alep. Leur voyage de cinq jours se poursuivra à Damas où les élus devraient rencontrer le président syrien Bachar el-Assad et le ministre des Affaires étrangères Walid Moualem.

6 janvier 2017

***


Trois députés français à Damas

Le contrepoint de Bassam Tahhan

L’analyse de Bassam Tahhan, spécialiste de politique internationale, interviewé par Frédéric Saillot le 7 janvier 2017

Eurasiexpress


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette