COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > Le blocus aérien ukrainien contre les intérêts nationaux par Karine (...)

Le blocus aérien ukrainien contre les intérêts nationaux
par Karine Bechet-Golovko

lundi 28 septembre 2015, par Comité Valmy


Le blocus aérien ukrainien contre les intérêts nationaux

Le Premier ministre ukrainien, dans une de ses salves grandiloquentes habituelles, a déclaré que : "les avions russes avec leur drapeau tricolore n’ont rien à faire sur le sol ukrainien".
C’est pourquoi les compagnies russes seront interdites de vols et de transit en Ukraine.

C’est pourquoi les compagnies ukrainiennes s’attendent à une perte minimale de 35 millions $ et l’aéroport de Kiev Juliany va perdre environ 30% de ses ressources.
Et ce n’est qu’un début.

Le Gouvernement ukrainien, en application du décret présidentiel du 15 septembre 2015, a pris "des sanctions" contre les compagnies aériennes russes, interdisant à 25 compagnies russes, sauf Utair, d’assurer des vols en Ukraine. Les vols de transit sont également interdits lorsque les avions transportent du matériel militaire, quel qu’il soit. L’interdiciton doit prendre effet au 25 octobre, au début de la saison hivernale.

Les pertes attendues sont plus que sérieuses. Pour l’Ukraine. Les compagnies ukrainiennes estiment les pertes directes à environ 35 millions $. D’autant plus que la Russie prépare des sanctions équivalentes, si ces mesures entrent réellement en vigueur, envers les compagnies ukrainiennes. Et la plus grande compagnie ukrainienne, International ukrainian airlines, s’inquiète très sérieusement pour son avenir, elle est presque assurée de tomber sous l’effet des sanctions russes.

Ce qui est le plus effarant est que ces mesures, si elles vont évidement aussi toucher les compagnies russes (Aéroflot attend une perte maximale d’environ 21 millions $), ce sont les ukrainiens qui seront le plus touchés. Sans revenir sur les pertes financières pour les compagnies, le budget qui va perdre le paiement pour le transit, les aéroports ukrainiens perdent les compagnies russes, mais les passagers ukrainiens seront également touchés de plein fouet.

Rappelons que, en 2015, sur environ 800 000 passagers entre la Russie et l’Ukraine, 70% sont ukrainiens. Ce qui va signifier pour eux soit des difficultés pour aller en Russie voir leurs proches, amis ou famille ou simplement voyager, mais également une hausse des tarifs des billets d’avion, car ils ne pourronts plus transiter par Moscou pour aller vers une autre destination. Ce qui concernait environ 40% des passagers.

Il est toujours surprenant de voir un Gouvernement à ce point détruire l’économie nationale, aller à l’encontre des intérêts du pays qu’il est censé gouverner et de la population qu’il est censé protéger.

Après le secteur agraire et le "blocus" de la Crimée qui détruit les agriculteurs ukrainiens, maintenant voici le "blocus" aérien et c’est le secteur des compagnies aériennes ukrainiennes qui est ciblé par la politique anti/nationale.

L’on aurait envie de dire ... Mais pourquoi tant de haine ???

Karine Bechet-Golovko
lundi 28 septembre 2015

Russie politics


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>