COMITE VALMY

Accueil du site > - ANALYSES MARXISTES, documents et apports communistes > LA Chute de L’Empire étasunien par Danielle Bleitrach

LA Chute de L’Empire étasunien par Danielle Bleitrach

mardi 23 mars 2010, par Comité Valmy


1991 à l’échelle d’un être humain c’est déjà loin, et pourtant nous voilà au pied du mur… de Berlin et ses conséquences. L’histoire a creusé sa galerie comme une taupe et aujourd’hui nous découvrons que ce n’est pas seulement l’Union soviétique qui s’est effondrée mais tout le système mis en place aux lendemains de la deuxième guerre mondiale et en particulier la suprématie étasunienne avec le dollar comme devise internationale et les alliances autour de sa puissance militaire pour protéger de « la contagion » communiste. C’et la chute de l’Empire étasunien et une phase de désagregation de l’ensemble du système y compris l’Union européenne.

Cette désagregation sociale , économique et politique, est partiellement masquée par le fait que les médias en occultent totalement les signes pourtant multiples , nous assistons à ce que l’on croyait une simple hypothèse théorique de Marx : la paupérisation absolue non seulement des damnés de la terre, l’augmentation du nombre de ceux qui souffrent de la faim, mais la paupérisation absolue y compris de la classe moyenne. On sent monter le refus d’obéir de ceux d’en bas, l’exaspération des masses devant la dégradation de leur vie.

Aucun pays n’en est exempt et les Etats-Unis moins que quiconque, la Chine connaît des tensions trés fortes et l’Europe vit un mélange de repliement et de bouffées de colère.Partout, y compris en Amérique latine, la situation peut déboucher non pas sur des avancées révolutionnaires mais sur des retournements de tendance comme au Chili ou encore des coups d’Etat favorisés par les Etats-Unis comme au Honduras. Rares sont les hommes politiques de ce troisième millenaire qui ont pris la mesure de la situation et tentent de faire face avec leur peuple, ce qui serait pourtant l’unique solution parce que la pression des masses va monter, la colère également, il y a cette solution ou la répression.

Sous cette pression, mais aussi sous la direction erratique du capital poursuivant son accumulation mortifère malgré ou grâce à sa crise, le petit personnel politique en général apparaît comme totalement incapable de faire autre chose que de continuer à favoriser les mêmes, et sa nervosité, il n’y a pas d’autre mot, peut déboucher sur n’importe quelle aventure.

Les antagonismes s’exaspèrent entre capitalistes, chacun tente de défendre ses monopoles en bonne logique impérialiste. On est au-delà de ce qui se tolère en matière de relations internationales sur le continent européen, quand les Allemands assortissent leur refus d’aider les Grecs d’insultes sur la mise en vente de certaines îles ou même quand madame Lagarde découvre un secret de polichinelle sur le cavalier seul allemand, l’Europe jusqu’à son couple fondateur est en crise mais ce n’est pas seulement l’Europe, c’est l’Union européenne en tant qu’institution privilégiée du capital financier, l’Europe alliée principale des Etats-Unis.

La chute de l’empire étasunien entraîne dans son craquement sinistre celle des princes alliés incapables de reprendre leur autonomie et qui se déchirent en rivalités singulières.

C’est pourquoi les signes de la désagrégation sont non seulement économiques et sociaux mais ils témoignent d’une exaspération des tensions politiques.On assiste à l’effondrement des institutions internationales qui ont plus ou moins assuré la perennité de la domination de l’Empire étasunien.

Est- ce qu’on a mesuré ce que représentait l’échec du sommet de Copenhague en décembre 2009 ? Il n’a même pas été question de sauver les apparences en feignant un accord quelconque.Les Etats-Unis ont prétendu manipuler l’assemblée et imposer cavalièrement à leur manière habituelle des conclusions préfabriquées, ils se sont heurtés à un mur. Celui de la BRIC, les grands pays émergents s’appuyant sur le tiers monde pour refuser le diktat. Ca a été un des signes les plus évidents de la débâcle d’un système incapable de faire face aux périls qui menacent la planète. Pas plus que les grandes messes du G 20 ne sont capables d’inventer une nouvelle monnaie commune pour remplacer le dollar, une monnaie en capacité de tenir compte de l’équilibre entre plusieurs monnaies fondée sur leur production réelle comme le réclament de nombreux pays.

Mais là aussi il faut remarquer que le refus de se ranger comme d’habitude derrière le chef de file impérialiste, la remise en cause de l’hégémonie étasunienne s’accompagne d’une attitude méprisante à l’égard du maître déchu, il n’est pas jusqu’à Israël qui se permette de l’insulter alors même que ce dernier Etat est pourtant accroché aux Etats-Unis comme la corde à un pendu. Le pendu est entraîné vers l’embrasement de l’Iran, après l’Irak et l’Afghanistan, mais ce qui partout est recherché n’est plus, si cela a jamais été la défense d’Israël, mais c’est l’inévitable affrontement avec la Chine.

Depuis l’an dernier je ne cesse de multiplier les articles qui mettent en évidence la montée d’un conflit ou d’une sorte de guerre froide entre la Chine et les Etats-Unis alors même que la mode était à la mise en évidence de « complicités »liées au fait que la Chine étant le premier créancier des Etats-Unis, elle était obligée de soutenir le dollar faute de quoi elle perdait ses avoirs. Mais la Chine a rapidement découvert qu’elle perdait de toute manière ses avoirs et que les Etats-Unis agissaient avec elle comme ils l’ont toujours fait, en gangsters détruisant socialement, économiquement, et peut-être même militairement celui qu’ils veulent perdre, assurés comme ils le sont d’une totale impunité en matière internationale.

La Chine a compris qu’il s’agissait de la destabiliser et que tous les pions avancés visaient à l’atteindre. Il n’y a même plus, pas plus qu’à Copenhague la moindre tentative de feindre des accords. la dégradation des relations sino-américaines est régulière et porte sur de multiples sujets : vente d’armes à Taiwan, provocation au Tibet, Iran où la Chine tenant compte de ses intérêts nationaux autant que de son refus des interventions contre un Etat souverain n’accepte pas de voter des sanctions, parité Dollar-Yuan sur laquelle les Etats-unis font pression, vente par la Chine de Bons du Trésor US, conflits commerciaux multiples avec la montée des taxes douanières sur les produits chinois, etc…

Il serait plus que temps de se rendre compte de la nécessité dans laquelle nous sommes tous de devoir faire face collectivement à une situation qui risque de ressembler bientôt à un gigantesque tremblement de terre avec partout une absence d’organisation et des dirigeants en faillite, prêts sans doute à choisir des solutions dramatiques pour préserver encore et toujours ce qui est condamné : le mode de production capitaliste et sa domination exclusive sur la planète. Mais faute de la capacité dans laquelle nous sommes de présenter une alternative, de faire que partout les peuples interviennent pour orienter le changement nous risquons de voir se multiplier les conflits économiques, financiers mais aussi militaires sans parler de la manière dont on nous forcera à nous « adapter » à la pauperisation absolue et à la continuation de la ponction qui nous tue, celle du profit…

Danielle Bleitrach

21 mars 2010

5 Messages de forum

  • LA Chute de L’Empire étasunien par Danielle Bleitrach

    27 mars 2010 15:42, par Claude Laigle

    Chère Danielle Ce qui suit ne relève en rien d’une fumeuse "théorie du complot".

    Il ne s’agit pas de la chute de l’empire étatsunien, bien au contraire. Ce qui se passe aujourd’hui est dans la ligne et la conséquence de la mondialisation libérale (vérouillée par le libre-échange généralisé) enclenchée en 1973, lors d’un coup de force avec l’annihilation de Richard Nixon, par la Commission Trilatérale (le lobby de David Rockefeller). Voir à ce sujet le Rapport Kissinger ( http://perso.orange.fr/gircom/NSSM200.pdf ) et écoutez la mise en garde toute récente de Jacques Blamont : http://perso.orange.fr/gircom/blamont.mp3 Bien à vous

  • LA Chute de L’Empire étasunien par Danielle Bleitrach

    27 mars 2010 17:14, par Claude Laigle

    Chère Danielle Ce qui suit ne relève en rien d’une fumeuse "théorie du complot".

    Il n’e s’agit pas de la chute de l’empire étatsunien, bien au contraire. Ce qui se passe aujourd’hui est dans la ligne et la conséquence de la mondialisation libérale (vérouillée par le libre-échange généralisé) enclenchée en 1973, lors d’un coup de force avec l’annihilation de Richard Nixon, par la Commission Trilatérale (le lobby de David Rockefeller). Voir à ce sujet le Rapport Kissinger ( http://perso.orange.fr/gircom/NSSM200.pdf ) et écoutez la mise en garde toute récente de Jacques Blamont : http://perso.orange.fr/gircom/blamont.mp3 Bien à vous

  • March 26, 2010.

    A Budget for New York’s Future.

    Like New Jersey, California and almost every other state, New York faces a devastating budget deficit this year — a shortfall estimated at $ 9 billion and growing.

    Lt. Gov. Richard Ravitch warns that if the budget isn’t realigned soon, the state will be out of cash by June 1, maybe earlier.

    To avoid a flutter of i.o.u.’s from Albany, lawmakers will have to make themselves unpopular by cutting education, health care and other important state programs. There are three budgets on the table. The Assembly’s plan and Gov. David Paterson’s start to tackle the fiscal realities. The Senate’s does not.

    http://www.nytimes.com/2010/03/27/opinion/27sat2.html

    Dans les mois qui viennent, quel Etat va-t-il se déclarer en défaut de paiement ?

    Le New Jersey ?

    La Californie ?

    L’Etat de New York ?

  • coucou Danièle , ceci est un message perso de la part de Michèle Albarèdes, t’en souvient-il ? a part de se battre contre des moulins à vent que deviens-tu ? Je te lis et pense aux années passées ou on y croyait ! bises à ton petit de la part de son ex ...instit ! bise à toi !
  • LA Chute de L’Empire étasunien par Danielle Bleitrach

    28 mars 2010 15:52, par Claude Laigle
    Danielle Je rectifie ce que j’ai écrit précedemment. L’empire qui domine le monde depuis 1973 progresse et est plus puissant que jamais ! Mais c’est un empire privé, celui de David Rockefeller & Co. Il est bien vrai que l’empire public étatsunien est en pleine déconfiture. C’est moins que rassurant : ils finiront pas avoir la peau d’Obama (voir son discours du 8 janvier 2008 http://perso.orange.fr/gircom/T43908.html ). Voir aussi http://perso.orange.fr/gircom/T433.html Bien à vous

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>