COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > Tremblement de terre à Haïti : Un laboratoire et une " formidable opportunité (...)

soirce : Blog : ICE STATION ZEBRA

Tremblement de terre à Haïti : Un laboratoire et une " formidable opportunité " pour un Kossovo des Caraïbes .

dimanche 17 janvier 2010, par Comité Valmy


USS Carl Vinson

Face aux drames humains les plus affreux , et alors que les mediats appellent à notre " coeur " , il faut savoir garder un regard froid et je l’avoue cynique sur l’actualité .

Cela a été toujours ma démarche . Cette actualité met en avant le déploiement d’une force de près de 10 000 militaires Etasuniens pour faire face au chaos provoqué par le tremblement de terre qui a frappé Haïti et surtout sa capitale Port-au-Prince .

Haïti va donc devenir un laboratoire , à grande échelle cette fois ci , celui de la militarisation des activités civiles et para-militaires de l’assistance aux personnes et des secours d’urgence . Une " formidable opportunité " pour reprendre les propos de Miss Condoleza Rice lors du Tsunami de 2004 pour l’OTAN et les forces armées Américaines qui ne cessent , dans l’arctique par exemple , d’invoquer les questions de secours aux personnes et aux biens pour s’imiscer dans les dossiers et les régions les plus diverses .[ 1 ]

Il y est même question de " nation (re-)building " , c’est à dire la mise sous-tutelle de Haïti sous prétexte d’y récréer un état .Une vieille antienne des Globalistes et des Mondialistes .

C’est , volens nolens , l’aveu de l’échec de la présence de la " communauté internationale " ces dernières années dans cette île et son incapacité à y bâtir un état suffisament résilient à ce genre de catastrophes .

On peut , à l’image ce cet éditorial de Louis Prefontaine [ 2 ] , - Haïti : la « malédiction » n’existe pas - se poser la question du caractère délibéré d’une politique depuis plus d’un siècle de la part de certaines nations à maintenir le statu-quo et l’ingouvernabilté de l’île .Bref à y créer ces fameuses " zones grises " qui deviennent pretexte aux interventions les plus variées .

Un contre-exemple est celui de la France et de la Russie . La France possède la Sécurité Civile et la Russie le Ministère des Situations d’Urgences .

En France comme en Russie ces structures qui ne dépendent pas d’un commandement militaire mais d’un commandement civil possédent les spécialistes les plus qualifiés au monde pour faire face à ce genre de catastrophes et plus particulièrement des équipes cynophiles spécialisées dans la recherche des personnes ensevelies sous les décombres et des équipes de psychologues chargés de gérer le stress post-traumatique constaté après ces grandes catastrophes . La France et la Russie ont su " démilitariser " ces activités même si ces structures font appel à des moyens techniques généralement employé par des militaires y compris en Russie des transports de troupe chenillés .

La France a choisi aussi d’envoyer des Gendarmes pour assurer la sécurité dans la capitale Haïtienne , un personnel géré desormais par le Ministère de l’Intérieur .

Sur le plan de la géopolitique locale, cette intervention militaire va permettre de " redorer le blason " , ou du moins essayer de le faire , d’une administration qui malgrés son discours d’ouverture a apporté son soutien tacite au coup d’état au Guatemala .

Cette intervention va aussi à coup sûr essayer de justifier le déploiement orchestré contre le Venezuela de la Quatrième Flotte . Aprés le " terrorisme " et les " activités illégales " , voilà une " excellente opportunité " pour justifier l’existence de ce corps expéditionnaire [ 3 ] , celui du " secours apporté aux biens et aux personnes " . Tout un symbole , le Porte-Avions deployé aux larges des côtes Haïtiennes , l’ " Uss Carl Vinson " , a été baptisé du nom du représentant Démocrate qui des le début des années 20 a relancé la course aux armements navals dans le monde , attribuée aux " militaristes Japonais " et aux Nazis , avec le programme " Big Navy " de 1931 ! Espérons seulement pour les Haïtiens que la prise de contrôle de l’aéroport de Port-au-Prince par l’Armée Américaine ne vas pas amener des situations ou celle ci va " filtrer " l’aide internationale à l’aune de la politique extérieure Etasunienne comme cela fut observé lors du Tsunami de 2005 avec l’aide Iranienne à l’Indonésie .

L’Iran a expédié 30 tonnes de denrées et de médicaments à destination des sinistrés Haïtiens , c’est ce qu’a annoncé, le président de l’Organisation des secours du Croissant rouge de la République Islamique d’Iran, Ahmad Esfandiari. Selon une depêche de l’AP , Le secrétaire d’Etat français chargé de la Coopération Alain Joyandet s’est plaint à la suite du refus d’autoriser deux avions français à se poser sur l’aéroport [ controlé par l’Armée Américaine - NDLR ] . Il a déclaré à l’AP que l’un d’eux transportait un hôpital de campagne et que l’autre avait été envoyé pour évacuer des ressortissants Français.

S’exprimant de manière toute diplomatique , il émploie les termes " d’arbitrages " et de " discernement " :

"Je crois qu’il faut remercier nos amis américains d’avoir pris en charge cet équipement, sans quoi il n’était plus possible d’atterrir du tout". "Ceci étant dit, comme il y a une arrivée qui s’intensifie, il faut qu’avec eux, on puisse déterminer quelles sont les priorités. Peut-être qu’il y a un manque d’arbitrage ou de discernement, mais en tout cas, il n’est pas normal qu’un avion qui contienne un hôpital de campagne ne puisse pas atterrir", a-t-il ajouté.

Le Brésil lui aussi est un des pays visés par la présence militaire Etasunienne à Haïti que l’on peut désormais envisager à long terme . En y déployant un fort contignent de Casques-Bleus , le Brésil comptait ainsi valider sa politique du " Caraîbisation " , c’est à dire d’amplifier sa prèsence dans les Caraïbes et y créer un débouché pour ses régions du Nord via le Venezuela en direction de l’Europe .

Or , depuis que le Brésil mène une politique extérieure de plus en plus autonome vis à vis des Etats-Unis tant sur le plan des contrats energetiques avec la Chine que sur la question du nucléaire Iranien , cette projection de puissance militaire Brésilienne [ Les forces Bresiliennes ne faisaient pas de la " figuration " ] à Haïti était de plus en plus mal perçue par la diplomatie Etasunienne qui avait pourtant favorisé sa présence , .........sous Clinton ( Bill ) ! [ 7 ]

Les mediats internationaux ont aussi mis en avant la présence rapide sur place d’unités de l’Armée Israélienne .[ 4 ]

Une fois de plus , il faut analyser cette présence à l’aune de la situation géopolitique locale : Les milieux Israéliens , des oligarques juifs , ont été très compromis dans le coup d’état au Guatemala . Israél mène une politique active contre le gouvernement d’Hugo Chavez au Venezuela en raison de ses liens avec le gouvernement Iranien .[ 5 ] Aprés la Colombie et la présence de conseillers militaires , le Guatemala et des oligarques complices , Haïti risque fort de devenir un centre d’activités subversives Israéliennes contre le Venezuela et un nouveau " pied à terre " de la présence militaire Israélienne dans les Caraïbes .

Il ne s’agit pas de la première fois que la diplomatie Israélienne utilise le prétexte de l’aide humanitaire pour faire avancer ses pions , ce fut le cas par exemple de la participation d’unités de Tsahal aux secours lors des tremblements de terre en Turquie . Cette participation a marqué le début du réchauffement des relations Israélo-Turques aux début des années 90 , aujourd’hui dans une phase de regel .

Sur le plan de la politique intérieure Etasunienne la présence de militaires Americains sert aussi à empêcher l’arrivée d’une nouvelle vague de réfugiés qui deferle sur le territoire Americain aprés chaque catastrophe qui frappe l’île .

" Obama le métis " ne pouvait faire moins pour " Haïti la Noire " . Un discours qui contraste notons le avec celui du Canada , dont la gouverneure générale Michaelle Jean est d’ascendance Haïtienne , qui prône une ouverture accrue à l’immigration en provenance de Haïti aprés cette catastrophe .

Mais là aussi la démarche des autorités Canadiennes n’est pas purement philantropique . Il s’agit de favoriser une immigration Francophone mais Anglophile au Québec afin d’y diminuer la part de la population " de souche " favorable à l’autonomie ou à l’indépendance de la Belle Province . [ 6 ]

Le drame Haïtien devient pour les chefs politiques Canadiens une " excellente opportunité " d’amplifier un basculement de populations déja en cours .

Un peu de cynisme , celui dont font preuve les chefs politiques et militaires Etasuniens et Canadiens , ne nuit pas pour éclairer certains aspects des drames humains les plus terribles . Prions pour Haïti et et les Haïtiens auxquels j’exprime ma plus profonde compassion .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>