COMITE VALMY

Accueil du site > - ANALYSES et DOCUMENTS GAULLISTES, patriotes et républicains > Un message de Hind Khoury, Déléguée Générale de la Palestine en (...)

Source : Académie du Gaullisme

Un message de Hind Khoury, Déléguée Générale de la Palestine en France

Commémoration de l’Appel du 18 juin 1940

jeudi 25 juin 2009, par Comité Valmy

Nos amis de l’Académie du Gaullisme, ont reçu ce beau message, de Madame Hind Khoury, Déléguée de la Palestine en France, à l’occasion de la commémoration de l’appel du 18 juin 1940. Le Comité Valmy tient à contribuer à diffuser ce message important et d’une grande signication politique. Par la même occasion, nous renouvelons l’expression de notre solidarité avec le peuple palestinien.

Paris le 18 juin 2009

Chers amis,

En cette journée commémorative de l’appel historique du Général de Gaulle du 18 juin 1940 à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l’ennemi, nous tenons passionnément à rendre hommage au Général de Gaulle et aux Français de la liberté, du courage et de l’honneur.

Pour les Palestiniens, de Gaulle en appelant les Français à la résistance est celui qui incarna le salut de la France au cours de la seconde guerre mondiale. En prononçant so n discours devant l’Assemblée générale de l’ONU le 13 novembre 1974, le Président Arafat est celui qui incarna la résistance palestinienne à l’occupation. La Croix de Lorraine envoyée accompagnée d’une reproduction de l’Appel du 18 juin par le Général, tout comme la médaille de Jérusalem, ne quittaient jamais le Président Arafat.

Aux heures les plus sombres de l’histoire de France, de Gaulle a su, alors que tout semblait perdu, dire simplement "non", car baisser les bras ne ressemblait pas à ce que la France incarnait à ses yeux, le pays des droits de l’homme, le pays de la liberté. Pour de Gaulle, la France était celle des combattants.

Dans un contexte difficile, les Palestiniens, continuent à défendre leurs droits légitimes sur le terrain en opposant une résistance héroïque à une interminable colonisation dans l’espoir de vivre un jour dans la sécurité et la dignité. Les Palestiniens ont toujours été sensibles aux positions de de Gaulle exigeant le respect du droit international, et notamment, le droit de retour (conformément à la résolution 194 des Nations Unies) et la fin de l’occupation des territoires palestiniens (conformément à la résolution 242 des Nations Unies).

L’exhortation lancée par cet appel est désormais gravée dans nos mémoires : La flamme de la résistance ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas. Cet appel est devenu aussi un symbole, celui d’un pays qui ne renonce pas, d’un pays qui se bat pour la liberté.

Que l’action du Général de Gaulle soit pour la France et pour nous une source d’ardeur toujours renouvelée.

Rendons hommage à tous ceux qui ont choisi de dire non à l’occupation et à la colonisation et de résister. C’est la leçon d’histoire que nous livre cet appel.

Hind Khoury - La Déléguée Générale de la Palestine en France

4 Messages de forum

  • Merci à Hind Khoury qui nous rappelle notre devoir :

    "La flamme de la résistance ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas."

    Nous avons débuté dans la résistance, déjà assez nombreux, si nous nous souvenons du résultat (49 % de NON pour 51 % de oui) lors du référendum concernant le traité de Maëstricht, en 1992, et depuis nous n’avons cessé de résister, jusqu’à la victoire du NON au référendum concernant le TCE en 2005.

    Notre 2ème victoire : celle du 1er parti de France : les abstentionistes, celui du boycott des "européennes", acte légitime de désobéissance civique, acte de résistance à la forfaiture du Congrès de Versailles, nous démontre que le rassemblement du peuple français se concrétise, se poursuit et gagnera par ce rassemblement des résistants français enseigné par le Général de Gaulle.

    Ainsi le peuple souverain, retrouvera sa souveraineté, permettant à la France, à nouveau libre, de recouvrer son indépendance...

    "La République, c’est le peuple ! On n’est pas la République quand on n’a pas le peuple avec soi." De Gaulle, conférence de presse du 12 novembre 1947.

    A méditer aujourd’hui, lorsque l’on considère le ridicule de l’autosatisfaction du parti du président de la République devant le résultat obtenu aux "européennes", qui, compte tenu des abstentions et votes blancs et nuls, oscille autour de 10,80 % !!!

    Marianne

    • Et quand on se met à genou devant le lobby sioniste, en piétinant tous les droits de l’Homme, la démocratie et les valeurs de la République que le Général voulait incarnait, on peut se donner quelle qualification ? Quand on se tait sur le carnage qu’a fait Israël à plusieurs reprise contre le peuple palestiniens et participe au boycott pour affamer les populations de Gaza, à quelle catégorie de "Gaullistes" peut-on se mettre ? Le générale De Gaulle aurait-il accepté cette humiliation pour la France et son peuple ?
      • à Chérif BOUDELAL

        En général, un "lobby" agit discrètement et non publiquement.

        Le droit des peuples à disposer d’eux même, par l’établissement d’un Etat indépendant, ne relève pas du lobbying, mais du principe fondamental de la politique internationale établi depuis la fin de la 2è guerre et l’affirmation du tiers-monde indépendant des 2 blocs.

        Qui se tait sur les massacres qui ensanglantent la région depuis bien avant mai 1948 et même janvier 1942 ?

  • Il convient de rappeler en toute occasion des citations des résolutions de l’ONU celle de fin 1947, l’originelle, établissant en droit international "2 peuples, 2 états". Israël ne saurait avoir occupé ni même conquis un état palestinien qui n’existe pas encore depuis 1947. Dès lors que l’Etat palestinien aura été proclamé, il sera reconnu et de ce fait protégé internationalement des invasions de son voisin expansionniste ; doit-il être distinct de la Jordanie palestine, trans- et cis-Jordanie doivent-elles être reconnues pour 1 ou 2 états ? Le Gaza du Hamas sera-t-il revendiqué comme un 3è état palestinien ? La situation en Palestine ne peut être assimilée, ni aux conquêtes coloniales turques ou europeènnes au maghreb ni ailleurs au proche-orient, ni aux conquêtes impérialistes en Europe en 1805, 1870,1914, 1944, 1948.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>