COMITE VALMY

Accueil du site > COMITE VALMY ANALYSES ET PROPOSITIONS - > De1940 à la Libération, ni Philippe Pétain instrument d’Hitler ni les vichystes (...)

De1940 à la Libération, ni Philippe Pétain instrument d’Hitler ni les vichystes n’incarnaient la France
Comité Valmy

mercredi 10 octobre 2018, par Comité Valmy


De 1940 à la Libération, ni Philippe Pétain instrument d’Hitler ni les vichystes n’incarnaient la France

Lors de son discours du 22 juillet 2012 commémorant la rafle du Vél d’Hiv de juillet 1942, François Hollande a commis un abus de pouvoir en affirmant calomnieusement que « le crime fut commis en France par la France ». Cette insulte du peuple de France n’a rien d’étonnant car elle signifie que le vassal actuel de l’oligarchie germano-américaine au pouvoir dans l’euro dictature, légitime l’Etat Français de Philippe Pétain son prédécesseur dans la soumission à l’étranger et la trahison nationale, déjà au nom de la construction européenne.

En réalité la France légitime durant la seconde guerre mondiale, ce n’était pas Vichy ni les politiciens français collaborateurs et agents des nazis. De nombreux crimes ont étés commis dans la France occupée par des policiers et des gendarmes français, passés sous les ordres du pouvoir collabo issu du coup d’Etat institutionnel du 10 juillet 1940 qui a invalidé la 3ème République, remplacée par l’Etat Français assujetti aux nazis.

Pourtant, comme le souligne Jean Pierre Chevènement : « Deux Présidents de la République, Charles de Gaulle et François Mitterrand, avaient tenu sur la ligne selon laquelle l’Etat français de Vichy n’était ni la République ni la France. Ce débat est trop important pour l’idée que la France se fait d’elle-même, pour qu’une déclaration, fût-elle celle du Président de la République, puisse y mettre un terme. »

La France légitime en réalité était représentée pendant la guerre par la Résistance de l’intérieur et par la France Libre à Londres, à Bir Hakeim, sur divers champs de bataille et leur fusion patriotique sous l’action notamment de Jean Moulin et de bien d’autres héros de la Résistance. Cette France véritable était notamment caractérisée de façon significative par le développement de l’alliance entre les gaullistes et les communistes et l’ensemble des forces patriotiques et antifascistes de la nation.

A la Libération, par l’ordonnance du 9 août 1944, le Général de Gaulle au nom du gouvernement provisoire signifiait la continuité de la République ainsi que l’illégitimité et l’illégalité du régime félon de Vichy.

De nos jours les successeurs de Philippe Pétain élus par une minorité de citoyens, dont beaucoup voulaient simplement balayer Sarkozy, occupent les palais de la République et pensent pouvoir faire impunément n’importe quel mauvais coup…

Une nouvelle résistance est à l’ordre du jour pour rétablir la souveraineté populaire, l’indépendance nationale et la démocratie !

Comité Valmy
23 juillet 2012


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>