COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > Une photo d’Irak pour illustrer le massacre de Houla en Syrie

Une photo d’Irak pour illustrer le massacre de Houla en Syrie

mardi 29 mai 2012, par Comité Valmy


Une photo d’Irak pour illustrer le massacre de Houla en Syrie

28/05/2012

L’article de la BBC sur le massacre de Houla en Syrie illustrée par une photo d’Irak. Image prise sur la page Facebook de Marco di Lauro, auteur du cliché irakien. Dans la presse Erreur d’illustration sur le site de la BBC.

Bévue, aujourd’hui, sur le site de la BBC. Pour illustrer un article sur le massacre de Houla en Syrie, qui fait les gros titres de l’actualité depuis samedi, le site de la BBC a publié une photo montrant un enfant sautant au dessus de rangées de cadavres emmaillotés dans un linge blanc.

En découvrant le cliché, son auteur, le photographe Marco di Lauro, qui travaille pour Getty Images, dit au Télégraph avoir "failli tomber de sa chaise". Et pour cause, la photo a été prise le 27 mars 2003 en Irak, au sud de Bagdad.

En légende de la photo publiée sur le site de la BBC, il est écrit que le cliché a été transmis par un activiste, que son authenticité n’a pu être vérifiée mais qu’il est censé montrer les victimes du massacre de Houla.

Le régime syrien ne laissant pas les photographes et journalistes étrangers entrer et travailler librement en Syrie, de nombreuses publications à travers le monde ont recours à des photos envoyées par des activistes de la révolution syrienne. Des clichés dont l’authenticité est, effectivement, souvent très difficile à évaluer.

Un responsable de la BBC a indiqué que la photo avait été enlevée. Il a précisé que la BBC avait tenté de retrouver la source de l’image et avait souligné que son authenticité n’était pas établie.

"Ce qui me surprend vraiment, c’est qu’une entreprise d’information comme la BBC ne vérifie pas ses sources et soit prête à publier n’importe quelle image envoyée par n’importe qui : un activiste, un citoyen journaliste ou qui que ce soit. C’est tout", explique di Lauro au Telegraph.

Sur sa page Facebook, le photographe dénonce également le fait que quelqu’un utilise sa photo comme moyen de propagande contre le gouvernement syrien.

2 Messages de forum

  • Et en plus avec google images, c’est maintenant facile de recouper....
  • Ben c’est de la propagande, pis quoi ? La BBC nous déçoit. Mais l’affaire Houla ne déçoit pas, elle écoeure. Remake de Timisoara, elle a conduit toute l’Europe (ou presque) à virer les ambassadeurs syriens, ce qui se fait d’habitude lors de la déclaration de guerre. Là, c’était une sanction contre un état souverain, sur la base des rumeurs OSDH, avant toute enquête. Pour mettre l’ambiance ?

    Le président "normal" fait dans la rodomontade, du style de l’autre agité aux talonnettes, en affichant une velléité de suivre l’ONU quand celui-ci dira OK aux bombardements, alors qu’on sait que ni les russes ni les chinois ne laisseront faire, cette fois. Hollande veut même circonvenir Poutine, trop fort. On le savait atlantiste, mais y de l’abus. Il a beau être raccord avec les medias occidentaux, les électeurs vont hésiter à ne pas le sanctionner le mois prochain.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>