COMITE VALMY

Accueil du site > COMITE VALMY ANALYSES ET PROPOSITIONS - > Avril 2003 : Le Bureau national du Comité Valmy condamne l’agression de (...)

Avril 2003 : Le Bureau national du Comité Valmy
condamne l’agression de l’impérialisme étasunnien en Irak et exprime sa solidarité avec le peuple irakien !*

dimanche 15 avril 2012, par Comité Valmy


Communiqué du Bureau national du Comité Valmy du 11 avril 2003,
Agression de l’impérialisme étasunnien en Irak :
Solidarité avec le peuple irakien

S’ils le souhaitent, les impérialistes américains pourront bientôt faire dëfiler leurs chars dans Bagdad occupée, comme le firent avant eux les nazis sur les Champs-Elysées.
La disproportion des forces, l’armée américaine et celle de son vassal britannique envahissant un pays préalablement désarmé pour l’essentiel avec la complicité de l’ONU, rendait le résultat de cette nouvelle phase de l’agression américaine prévisible, autant qu’inéluctable.
Dans ces conditions,, ce qui a surpris les Amërïcains et la plupart des médias domestiqués c’est la résistance héroïque du peuple irakien auquel le Comité Valmy exprime sa solidarité.

Cette guerre « préventive » américaine, comme celle contre la Serbie et la Yougoslavie, est contraire à toute légalité internationale. Elle est une agression coloniale qui s’inscrit dans une série de guerres manifestement déjà programmées par un impérialisme qui se positionne comme l’ennemi commun de l’ensemble des peuples d’un monde dans lequel G. W. Bush et son équipe d’intégristes fanatiques représentent, depuis une élection truquée, le principal danger d’agression et de guerre.

Les peuples devront s’unir pour une nouvelle politique d’« endiguement » afin-de mettre en échec cette volonté US de guerre généralisée, pour une hégémonie globale. Les dirigeants américains ont prévenu « Notre génération ne verra pas la fin de cette guerre ».

Un ancien directeur de la CIA, James Woosley, précise quant à lui que la quatrième guerre mondiale a commencé, qu’elle durera des décennies et qu’elle est faite à tous ceux qui menacent la « civilisation libérale ».

Le Comité Valmy estime que les Etats-Unis se sont engagés dans une démarche totalitaire et qu’ils ne sont plus un pays démocratique qu’en apparence (système de guerres « préventives » et camps d’internement qui violent la légalité internationale, justice expéditive et tribunaux « spéciaux », mesures liberticides de contrôle, d’espionnage, de conditionnement et de manipulation du peuple américain - et des autres peuples - , accaparement du pouvoir d’Etat par un groupe intégriste, particulièrement belliciste ... ).

Il apparaît que le peuple irakien, martyrisé par de nouveaux barbares, est à l’avant-garde de la lutte de légitime défense des peuples agressés par les dirigeants américains de manières diverses : politiques, économiques, culturelles et idéologiques, terroristes et militaires ...

Quelle suite pourra-t-il donner à sa résistance ? Dès maintenant il semble que des forces qui étaient dans l’opposition à Saddam Hussein, mais qui sont hostiles à l’occupation coloniale états-unienne se préparent à intégrer la lutte de libération nationale, dont on peut souhaiter qu’elle unifie l’ensemble du peuple irakien. Organiser et renforcer le soutien envers le peuple irakien est aujourd’hui une nécessité historique.

La France a également une responsabilité historique : poursuivre sa juste politique de rejet d’un monde unipolaire, colonisé par l’empire américain. La politique étrangère de refus de cette guerre impériale et de ses suites, inspirée par le Président de la République et le Ministre des Affaires Etrangères ne doit pas être abandonnée ou édulcorée, comme y incitent les agents américains, dont certains sont en embuscade y compris dans le gouvernement de la France.

Une politique d’indépendance nationale et de souveraineté correspond à la volonté et à l’intérêt de notre peuple, mais aussi à ceux de l’ensemble des peuples et nations du monde. Plus que jamais, ce qui est mis en cause dans le monde par l’impérialisme américain c’est le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, leur souveraineté et celles des nations.

L’Europe maastrichtienne et majoritairement vassalisée par l’empire américain doit être déconstruite. Une politique étrangère européenne commune n’aurait pas permis à la France de jouer son rôle actuel, qui lui vaut prestige et reconnaissance dans le monde, y compris-aux USA.

Ainsi que le suggère l’écrivain marocain Tahar Ben Jelloun, le Bureau national du Comité Valmy est également convaincu que Bush, ses conseillers et ses principaux vassaux, devraient être inculpés de crimes contre l’humanité et traduits, par l’ONU, devant un tribunal international ou une instance morale du type du Tribunal Bertrand Russel, créé en 1966.

Le Bureau national du Comité Valmy, le 11 avril 2003.

*Nouvelle publication


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>