COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > Les Éphialtes modernes par dimitri

Les Éphialtes modernes
par dimitri

dimanche 12 février 2012, par Comité Valmy


Je cherche un Homme
Diogène transportait une lanterne
en plein jour à la recherche d’un homme
honnête

C’est fait. La Troïka grecque (Parti Socialiste, droite et extrême droite) et la Troïka internationale (UE-FMI-BCE) se sont mis d’accord pour sacrifier le peuple grec à l’autel des banques. Dans un climat de décomposition, ce dimanche 12 février des députés traîtres cachés et protégés voteront les mesures barbares, donnant les pleins pouvoirs aux banquiers. Il fallait faire vite pour éviter l’explosion sociale, comme l’a souligné le banquier central Papadémos. Le discours des traîtres est le même comme jadis du Maréchal Pétain :

« Les conditions auxquelles nous avons dû souscrire sont sévères. N’espérez pas trop de l’État. Il ne peut donner que ce qu’il reçoit. Comptez, pour le présent, sur vous mêmes et, pour l’avenir, sur vos enfants que vous aurez élevés dans le sentiment du devoir. Nous avons à restaurer la France. Montrez-la au monde qui l’observe, à l’adversaire qui l’occupe, dans tout son calme, tout son labeur et toute sa dignité. Notre défaite est venue de nos relâchements. L’esprit de jouissance détruit ce que l’esprit de sacrifice a édifié. C’est à un redressement intellectuel et moral que, d’abord, je vous convie. Français, vous l’accomplirez et vous verrez, je vous le jure, une France neuve sortir de votre ferveur. » (discours de Pétain le 25 juin 1940).

Libérer la Grèce de l’occupation étrangère. Dégager le pays du processus infernal européen. Apprendre aux Grecs à rêver le modèle grec, celui de Solon, de Clisthène, de Periclès. Remettre Athéna, la déesse de la sagesse et de la guerre (oui, de la guerre), à la place de Ploutos, dieu de l’argent. La Liberté ou la Mort est la devise grecque oubliée par les “socialistes” et les néolibéraux.

* * *

Au suivant. La France aura une dette de 1800 milliards en septembre 2012, six fois celle de la Grèce. Ou bien le sort des Français est celui des Grecs ou bien le pacte germano-français évitera (pour combien de temps ?) le remboursement aux banques, leurs permettant en priorité le pillage des petits pays.

Le rêve du ministre de Pétain Robert Schumann et des chrétiens-démocrates français est en train de se réaliser conformément aux prévisions du fasciste Maurice Bardèche, le « prophète d’une renaissance européenne qu’il espéra longtemps ».

Il ne suffit plus de s’indigner. Organisons la Résistance partout en Europe.

[Éphialte est le Grec qui dévoila à Xerxès le sentier par lequel les Perses contournèrent les positions des Spartiates de Léonidas à la bataille des Thermopyles en -480. Éphialte signifie cauchemar.]

12 février 2012

Source :http://dimitri-blog.fr/


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>