COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > La capacité de paiement du peuple Par Dimitri

La capacité de paiement du peuple
Par Dimitri

dimanche 22 janvier 2012, par Comité Valmy


Je cherche un Homme

Diogène transportait une lanterne en
plein jour à la recherche d’un homme
honnête

La capacité de paiement du peuple
Par Dimitri

M. Hollande a déclaré, à juste titre, que la perte du triple A de la France est le « signe l’échec » du quinquennat de Sarkozy. La perte du triple A de la Grèce est le signe de la réussite en deux ans du gouvernement socialiste Papandréou.

M. Hollande persiste et signe : « Je dois montrer aux Français qu’il existe un autre chemin ». Il fait sans doute allusion à la politique de l’Internationale Socialiste, appliquée avec succès en Grèce par Papandréou, les banquiers DSK, Pigasse-Cohen et l’aide de Merkel et Sarkozy.

Pauvre peuple maintenu dans l’ignorance.

Entre la peste et le choléra tu dois choisir impérativement. Tout autre choix est irresponsable et conduit à la faillite de la France. Tu le sais, il faut sauver l’honneur de la France. Le Maréchal a déjà réussi avec son compromis honorable avec l’Allemagne à protéger la France, évitant ainsi le pire. Les judéobolchéviques ont eu tort, tu le sais depuis Furet. Tu sais aussi que les spermes du stalinisme sont dans Platon depuis les nouveaux philosophes. Sois réaliste et pragmatique. N’écoute pas les sirènes du malheur. Sois raisonnable et pondéré.

Tu dois faire don d’une partie de ton salaire, de ta retraite, de ta vie à la France. L’Etat a fait beaucoup pour toi pendant les trente glorieuses. L’Etat ne peut plus rien faire pour toi (depuis Jospin). Il faut que tu l’aides. Il faut sauver les banques. Sans banques, pas de travail et sans travail pas de salaire. Pour garder ton identité nationale il faut céder un peu de ta souveraineté (que tu n’a pas beaucoup exercée depuis la Résistance). Tu auras toujours TF1 pour compagnon pendant les jours difficiles. Pas de souci. As-tu compris ?

Non, il ne s’agit pas d’un monodrome. Deux chemins différents s’offrent à toi. Tu peux choisir entre Sarkozy et Hollande. Tu es encore libre de choisir. Parle à tes amis chômeurs. Tu verras que la politique du pire n’est jamais la bonne. Céder un peu ou chômeur de longue durée.

Pense à tes enfants. Tu peux consulter nos élites à ta disposition jour et nuit à la télé : Les économistes Cohen, l’unique Attali, l’universel Minc, le mondial BHL et les autres qui sont tes guides et tes boucliers. Il sont unanimes : Pour sauver la France, il faut sacrifier les Français.

Sacrifier les Français ? Non, non, pas tous. On a liquidé la classe des ouvriers (trop de grèves ; ils se croyaient toujours victimes). On les a remplacés par des robots et des étrangers (ils ne votent pas, heureusement). Les riches sont partis – il était temps – car la France n’est plus compétitive. Trop de hauts salaires. Il reste les autres. La classe des moyens. C’est nous. Terra Nova est là pour nous éclairer.

Au premier septembre 2012 la facture s’élèvera à 1.800 milliards d’euros (six fois plus que celle des Grecs qui “ne travaillent pas” !) à repartir sur les 36 millions de foyers fiscaux sur 10 ou 20 ans. La moitié d’entre eux ne paie pas d’impôt sur le revenu. C’est injuste ; il faut faire payer les pauvres. Mille euros par an sur 10 ans ça fait 180 milliards (le dixième de la dette). Et puis il y a nos parents qui ont profité des trente glorieuses.

Deux mille euros sur 10 ans pour nos 15 millions de retraités ça fera 300 milliards. C’est l’occasion de passer la TVA à 23% ou à 33%. Si Rocard est vivant, je l’espère, il pourra compléter l’édifice en doublant sa CSG (la fusion avec l’impôt est une merveille) et en révisant son Revenu Minimum d’Injection.

Il ne reste plus que 1100 milliards à rembourser aux banques. Les modestes mesures citées sont nécessaires mais pas suffisantes. Cohen-Jouyet ont tout calculé pour Hollande. Ils opèrent à l’Ecole Normale pour l’argent de poche de l’Etat et à la prestigieuse banque Lazard et la Régulation de la Bourse. L’un est membre de la commission Attali-Sarkozy l’autre ex ministre de Sarkozy. Références solides qui inspirent confiance et respect. Actuellement, ils sont en train de sauver la Grèce.

Une amnistie “rocardienne” sera nécessaire pour “ceux qui ont bouffé” les 1.800 milliards (comme disent les Grecs à propos de leur classe politique corrompue qui a “bouffé” les 300 milliards). Il est long d’énumérer les mesures de Papandréou. Juste un exemple : Mon collègue de Science Po d’Athènes a eu une diminution de 45% de ses revenus. Pourtant, il reste calme. C’est préférable que la faillite du pays ! dit-il (… Il a fait Sciences Po … Le pétainisme des élites n’est pas un phénomène français.)

En France les choses se passeront mieux. On a déjà créé, pour toi Peuple, une chaire au Collège de France pour la brillante Duflo (non, pas cela, l’autre l’américaine) pour s’occuper de la pauvreté qui vient à toute allure. Pas de panique ; il y aura des mesures d’accompagnement social. En Grèce, par exemple, la mère qui n’a pas un sous pour acheter le lait pour son enfant, elle le confie au juge.

Le président Sarkozy en plus a fait une loi pour nous protéger (article 4 de la loi n° 2010-737 du 1er juillet 2010 portant réforme du crédit à la consommation) : « Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. »

Pauvre peuple,

pose une seule question à tes candidats :

Qui paiera la dette et suivant quel plan de remboursement ?

Ne vote pas pour celui qui ne répond pas avec clarté sur cette question. Mais, sache que personne ne te privera de ta liberté de payer la dette même si elle n’est pas la tienne.

dimitri le 16 janvier 2012


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>