COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > Strauss-Kahn et l’effet papillon par Gael Nofri

Strauss-Kahn et l’effet papillon
par Gael Nofri

vendredi 20 mai 2011, par Comité Valmy


Il y aurait bien des choses à écrire sur cette fameuse affaire Dominique Strauss-Kahn, et ce sans enfreindre même la présomption d’innocence, pourtant, l’une des conséquences les plus graves de cette histoire n’ont rien à voir avec les élections présidentielles françaises, le sort du Président du FMI ou encore l’image de la France qui ressort hélas bien écornée de tout cela. Non, l’information la plus stupéfiante qu’ait entrainé le placement en détention de l’actuel Directeur du Fond Monétaire International paraît être celle selon laquelle « L’euro est menacé par l’affaire DSK ». Or, si nombre de médias et de journaux spécialisés ont rapporté, à des degrés divers d’analyse cette information, force est de constater que ce terrible aveux n’a pas suscité l’émoi qu’il méritait.

Comment en effet ne pas constater l’échec indiscutable de la monnaie unique, promue, soutenue et portée par des prétendues élites politiques au prétexte que celle-ci nous apporterait stabilité économique, compétitivité internationale et force vis-à-vis du dollar et de Washington. Cette analyse, contestée et contestable, a été, dix ans durant, promue par nos penseurs, économistes et intellectuels autorisés au rang d’idéologie du régime. Cependant, les mauvais coups portés à l’économie française, la crise économique et les difficultés à répétition des pays membres de la zone euro avaient prouvé combien le grand public avait été abusé et trompé par le discours enjôleur et cajoleur des premiers temps. Demeurait aux yeux de certains l’argument, étrange en réalité, qu’ensemble on est plus fort et plus crédible face à l’empire nord américain…

une idée totalement absurde qui consiste à croire qu’il faut faire du nombre pour faire du nombre, et ce, qu’importe le manque de cohérence, d’unité politique et humaine de la zone concernée… une idée aujourd’hui totalement discréditée par une petite affaire de mœurs née de l’autre côté de l’Atlantique. Etrange illustration de l’effet papillon que cette Zone Euro : voici que la simple inculpation d’un homme à Washington provoque en Grèce -et sans doute bien au delà- une crise économique, monétaire et sociale grave.

Dorénavant, le mensonge initial apparaît flagrant : sans le FMI et un directeur « bien intentionné à l’égard de la monnaie unique », l’Euro, jusqu’alors présenté comme un fabuleux outil de résistance à l’Amérique triomphante, risque fort de nous entrainer tous dans une énième crise. Institution mondialiste et atlantiste par excellence, le fameux fonds apparaît en fait comme le seul maître de notre économie européenne… c’est-à-dire des économies des pays membres de la Zone Euro. Voici une drôle d’indépendance que celle qui vous conduit à dépendre des autres, à attendre d’eux votre salut et votre survie…On ne saurait en réalité mieux illustrer la filiation réelle qui existe entre tout ce petit monde de l’argent roi et de la désintégration nationale.

En 1979, l’écrivain Allemand Ernest Jünger écrivait dans la revue La délirante : « L’esclavage prend de graves proportions lorsqu’on lui accorde de ressembler à la liberté ». Quelques trente-deux ans plus tard la phrase semble tout aussi juste, mais aujourd’hui, c’est la société et non plus la revue qui semble délirante !

1 Message

  • Strauss-Kahn et l’effet papillon
    par Gael Nofri

    21 mai 2011 21:49, par warzaoatao
    Quoique l’ont peut faire ,les américains tirent les ficelles partout,ils créent même du désordre,pour en retiré un quelconque bénéfice.Mais,l’amérique n’est plus ce qu’elle était,la Chine sera dans les 20 ans à venir ,la première puissance économique,et dans 60 ans la première puissance mondiale.Mais,avant nous allons subirent une importante crise géopolitique. Tant qu’il y avait l’U.R.S.S. sa aller ,il y avait un contre pouvoir face au libéralisme sauvage Anglo-Saxon,et du capitalisme.Et,il faut recréer un autre contre pouvoir face à cette puissance financière cupide qui broie les peuples. La jeunesse actuelle ce prépare pour refaire le monde.Alors,en 2012 que fera-t’on l’euros ?

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>