COMITE VALMY

Accueil du site > COMITE VALMY ANALYSES ET PROPOSITIONS - > VIVE LA DIVERSITE CULTURELLE ! A BAS L’EUROMONDIALISATION (...)

Point de vue

VIVE LA DIVERSITE CULTURELLE !
A BAS L’EUROMONDIALISATION !

Source : Comité biterrois contre la Constitution européenne

lundi 28 mars 2011, par Comité Valmy

Le Comité Valmy combat prioritairement pour la défense de la langue française attaquée directement et méthodiquement par l’oligarchie fédéraliste au pouvoir dans l’union européenne. Cela ne saurait signifier un quelconque mépris pour les langues régionales. Nous estimons au contraire, que les défenseurs républicains du Français et des langues régionales doivent comprendre qu’en fin de compte, leurs combats sont sont beaucoup plus solidaires qu’on ne le pense en général.

Fleurus


La disparition d’une langue, d’une culture, du mode de vie propre à un peuple est une perte de patrimoine pour toute l’humanité.

La biodiversité est le résultat de l’adaptation des végétaux et des animaux à la diversité des biotopes. C‘est en diversifiant sa culture que le genre humain, lui, s’est adapté à la variété des milieux. Diversité génétique et diversité culturelle sont donc 2 réponses au même problème.

Si le chêne et l’hévéa disparaissaient, nous n’aurions plus ni liège ni caoutchouc. Si les abeilIes disparaissaient, nous n’aurions plus de miel et beaucoup de plantes cultivées mourraient elles aussi faute de pollinisation. Il y a donc aujourd’hui consensus pour estimer que la biodiversité est une richesse inestimable et qu’il faut la sauvegarder. En revanche la diversité culturelle est souvent considérée comme une vieillerie dépassée. Pourquoi cette incohérence ?

LA MONDIALISATION UNIFORMISATRICE

L’ouverture totale des frontières, la multiplication des échanges internationaux uniformisent progressivement les consommations, les modes de vie et génèrent peu à peu une société mondiale unique. C’est la mondialisation appelée aussi globalisation. Or toute société, pour faciliter échanges et communication, a besoin d’unité linguistique. L’empire romain, d’abord multinational, a rapidement unifié les peuples conquis et a fait disparaître en Gaule le celtique (langue des Gaulois) au profit du latin.

Un nouvel empire, l’Union européenne, naît aujourd’hui avec pour capitale Bruxelles. Partout où travaillent ensemble des Européens de nationalités diverses l’anglais s’impose à eux comme langue commune. Les firmes multinationales imposent l’anglais à leurs cadres d’abord puis à tous leurs salariés. La diversité des langues et des cultures est désormais considérée par les trusts transnationaux, par les politicards à leur botte, par les « élites » mondialisées, comme un obstacle à la communication, un frein à la mobilité de la main-d’œuvre, à l’unité européenne, à l’essor des échanges mondiaux. Vive l’angloaméricain, la world cuisine et la world culture ??? La mondialisation est un terrible appauvrissement culturel. Faux modernisme et vraie régression .

L’EUROPE DES REGIONS ? UN PIEGE A C…

Pour sauver la diversité, certains régionalistes voudraient que les Etats nationaux disparaissent au profit de gouvernements régionaux. Ils rêvent de donner aux régions françaises des pouvoirs aussi étendus que ceux des régions allemandes ou espagnoles. Vain espoir : Que le marché unique européen sans frontières intérieures rassemble des nations ou des régions, il uniformisera fatalement les consommations, donc les modes de vie, donc les cultures et imposera partout une langue unique.

A l’ONU le français est encore officiellement considéré comme la 2ème langue de communication internationale après l’anglais. Pourtant le français recule partout, y compris en Europe. Si même le français recule, comment le breton, le basque, l’occitan pourraient-ils progresser ?

RELOCALISER L’ECONOMIE

Le réchauffement climatique, l’épuisement prochain des réserves pétrolières mondiales, la hausse inévitable du prix de l’énergie, tout incite à économiser l’énergie gaspillée en transports. Ce qui est désormais dépassé, c’est la mondialisation, l’Europe sans frontières, le libre-échange. Pourquoi importer du vin, des légumes, de la viande alors que nous en produisons abondamment ? Au lieu d’importer des vêtements de Chine, des ordinateurs de l’Inde, des lessives d’Allemagne et des autos de Roumanie, produisons nous-mêmes ce que nous consommons et créons ainsi des emplois pour nos chômeurs. Pour enrayer l’uniformisation culturelle, il faut s’en prendre à ses causes : l’intégration européenne, avec son marché unique européen libre-échangiste, première étape vers une mondialisation uniformisant l’ensemble des économies, des cultures et des langues de la planète.

Comité biterrois contre la Constitution européenne

1 bis rue Auber 34500 Béziers tél : 04 67 76 28 56

1 Message

  • Entièrement d’accord : "vive la diversité cultuelle" (je cite , la religion c’est l’opium du peuple) et faisons culbuter dans le ravin le rouleau compresseur du nouvel ordre mondial. Arborons fièrement nos bleus de chauffe tel l’uniforme d’une juste démocratie constructive ,riche de sa diversité et de ce brassage culturel mutualiste...mais surtout : éradiquons les vampires du capitalisme libéral. Signé : "Ni dieux ni maîtres".

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>