COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > Toute les nouvelles diffusées par les médias ne sont que de la propagande (...)

Toute les nouvelles diffusées par les médias ne sont que de la propagande organisée par le pouvoir
par Alain Corvez

mardi 22 mars 2011, par Comité Valmy


Toute les nouvelles diffusées par les médias ne sont que de la propagande organisée par le pouvoir et répercutée, consciemment ou inconsciemment par des journalistes qui ont oublié la règle de leur métier de se poser des questions objectives.

Obama ne voulait pas d’intervention mais reprend la main après avoir laissé la France et la Grande-Bretagne en pointe.

Les soi-disant soutiens arabes se sont limités, après de longues tergiversations et sans doute pressions menaçantes, au Quatar et aux Emirats qui n’ont pas, à ma connaissance, engagé de forces dans cette lamentable affaire.On sent nettement leur opposition à cette opération, même si certains finiront par céder sous les menaces occidentales pour leur propre régime. Ceci ne répond pas à l’attente de la rue arabe, sauf chez les chiites qui ont toujours haï Khadafi.

De quel droit international ou autre choisissons nous un camp dans une révolte nationale ? Ce qui s’autoproclame Conseil de Transition, non élu mais créé récemment à la vi-vite, est un amalgame non représentatif des vraies composantes libyennes : les tribus qui la composent. Qu’on aime ou pas le fantasque Khadafi, force est de constater qu’il possède de solides appuis chez lui.

Ceux qui dirigent actuellement la France croient-ils vraiment défendre les intérêts futurs de notre pays en prenant ce parti, contaire à notre tradition de respect du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Ce n’est pas parce que quelques opposants remercient Sarkozy que la Libye va nous tomber dans les bras. Il n’y a plus de raisonnement stratégique au sommet de l’Etat.

A long terme, la Chine, l’Inde,la Russie, les pays latino-américains, la Turquie, opposés à cette guerre tireront les marrons du feu.

Quant au "machin" de New-York, on ne se demande plus pour qui, ou aux ordres de qui il fonctionne depuis longtemps.

Enfin triste et dernier constat, puisque cette attaque était envisagée depuis plusieurs jours, pourquoi le Charles-de-Gaulle, qui devrait être le coeur d’une telle opération, n’a-t-il appareillé que tardivement aujourd’hui ? Parce qu’il n’était pas prêt et qu’il ne l’est peut-être toujours pas mais que le pouvoir a forcé les marins à faire "comme si". Mais Sarkozy a refusé de construire un deuxième PA. Que devient, par ailleurs la dissuasion nucléaire nationale dont il est un élément central ? Le Général éponyme doit se retourner dans sa tombe.

Concernant l’Iran, resté relativement discret depuis le début des révoltes, je paraphrase Schoppenhauer : derrière l’orgasme j’entends le rire sardonique du diable. Quand redonnerons nous à ce pays, que ses dirigeants nous plaisent ou non, sa place indispensable dans le concert des nations ? Je pense que l’avènement d’un monde multipolaire, apparent dans ces bouleversements des équilibres mondiaux, devrait le permettre prochainement.

Alain Corvez

Conseiller en stratégie internationale

1 Message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>