COMITE VALMY

Accueil du site > - ANTI-IMPERIALISME - Solidarité entre les peuples et nations (...) > Le fils de Kadhafi veut reprendre la Libye Observateur continental

Le fils de Kadhafi veut reprendre la Libye
Observateur continental

mercredi 4 août 2021, par Comité Valmy


Le fils de Kadhafi veut reprendre la Libye

Le fils de Kadhafi a annoncé
son intention de rétablir l’unité de la Libye.

Dans un entretien accordé au New York Times, Seïf al-Islam Kadhafi, fils de l’ancien Guide libyen Mouammar Kadhafi, veut « restaurer l’unité perdue » de la Libye après une décennie de chaos et évoque une candidature à la présidentielle.

Il déclare dans le quotidien américain que les hommes politiques libyens n’ont « apporté que misère », que « l’heure est au retour dans le passé », car le pays est à genoux (...) », et « il n’y a pas d’argent, pas de sécurité. Il n’y a pas de vie ici ».

Seif al-Islam Kadhafi, 49 ans, est ainsi sorti de son silence pour la première fois depuis quatre ans.

Après la chute de Mouammar Kadhafi, son père, en 2011 lors d’une révolte dans le pays mettant fin à 40 ans de pouvoir absolu, le clan Kadhafi, ses membres, ont été tués, emprisonnés ou forcés à l’exil. Seif al-Islam Kadhafi a été capturé en novembre 2011 par un groupe armé à Zenten, dans le nord-ouest de la Libye.

Il a été condamné à mort en 2015 par le groupe le détenant mais qui a refusé de le livrer aux autorités ou à la Cour pénale internationale et a fini par le libérer en 2017.

Selon Seif al-Islam Kadhafi, les rebelles qui l’ont capturé, « désenchantés par la révolution », ont « finalement réalisé qu’il pouvait être un puissant allié ». Depuis cette date, sa trace s’était perdue.

Au New York Times, il a affirmé qu’il était désormais un « homme libre » et qu’il organisait un retour politique, sans en indiquer la manière.

La Libye s’est dotée en mars d’un gouvernement provisoire après une décennie de lutte pour le pouvoir sur fond d’ingérences étrangères. Seif al-Islam Kadhafi doit unifier les institutions et à ce titre, un scrutin législatif et présidentiel est prévu en décembre. Des élections générales que le gouvernement de Tripoli n’est pas sûr toutefois de mener à bien.

2 août 2021


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>