COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > Covid : L’Espagne prépare un fichier de personnes ayant refusé le vaccin (...)

Covid : L’Espagne prépare un fichier
de personnes ayant refusé le vaccin
par Karine Bechet-Golovko

mercredi 30 décembre 2020, par Comité Valmy


Covid : L’Espagne prépare un fichier
de personnes ayant refusé le vaccin

Les dérives autoritaires autour du virus du Covid s’enchaînent à un rythme effrayant. Dernière déclaration en date du ministre de la Santé en Espagne : mise en place d’un fichier des personnes ayant refusé de se faire vacciner contre le Covid. Autrement dit, dans le monde du Covid il y a les "sains", qui sont vaccinés, testés, masqués, gantés, et les "parias", ceux qui présentent un danger pour cette société : plus par leur désobéissance, que sur le plan sanitaire. L’on attend le moment où cette mesure arrivera en France et sera couplée avec la loi sur l’état d’urgence sanitaire, permettant d’autoriser la vie sociale en raison ... de la vaccination notamment. Quand la réalité dépasse la fameuse "conspirologie".

Lundi, Salvador Illa, ministre espagnol de la Santé, l’a déclaré : la vaccination ne sera pas obligatoire ... Mais. Mais les personnes qui seront contactées par le service de santé et qui refuseront de se faire vacciner seront fichées. Les données personnelles seront protégées, Mais. Mais elles seront partagées avec les autres pays de l’Union européenne.

La motivation avancée par le ministre se place, comme toujours dès qu’il s’agit du coronavirus, sur le plan affectif et non rationnel :


"le meilleur moyen de lutter contre le virus est de se faire vacciner, le plus sera le mieux. (...) La vaccination peut être considérée comme un acte de solidarité envers nos proches et nos concitoyens."


Donc, si vous osez refuser de vous faire vacciner, ce qui est quand même votre droit, vous devenez un danger pour vos proches et vos concitoyens. Ce qui justifie de vous faire entrer dans un fichier - merci de ne pas avoir (encore) à porter de signe distinctif pour marcher dans la rue. Par exemple, par la suite, l’on pourrait imaginer des bus ou des magasins pour les vaccinés et des bus pour les non-vaccinés, un accès aux restaurants, bars, théâtres ou cinéma sur présentation du passeport vaccinal - que beaucoup veulent mettre en place, en Russie aussi.

Et comme nous vivons dans un monde global, ces fichiers où vos données personnelles sont "protégées", seront partagés avec les autres pays, au minimum de l’UE. Qui, dans ce cas, ne vont pas tarder à mettre en place eux aussi un fichier des récalcitrants et à le "partager". Alors, le projet de loi déposé en France par le Premier ministre concernant la gestion de l’urgence sanitaire (voir notre analyse ici) prend tout son sens et la division de la société entre "sains-vaccinés" et "parias-non-vacciné" pourra tout naturellement se mettre en place "pour notre bien "évidemment". Cela vous rappelle l’Apartheid ? Et c’est normal, car un régime de ségrégation est en train de se mettre en place, élément par élément.

Karine Bechet-Golovko
mardi 29 décembre 2020

Russie politics


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>