COMITE VALMY

Accueil du site > COMITE VALMY ANALYSES ET PROPOSITIONS - > Alexandre Douguine : Bernard-Henri Lévy sophiste au service de la (...)

Alexandre Douguine : Bernard-Henri Lévy
- sophiste au service de la mondialisation
(Club d’Izborsk, 29 octobre 2020)

vendredi 30 octobre 2020, par Comité Valmy


Alexandre Douguine : Bernard-Henri Lévy
- sophiste au service de la mondialisation

- Bernard-Henri Lévy est devenu un symbole de la révolution des couleurs à notre époque. Parlez-nous de lui.

- Bernard-Henri Lévy est un intellectuel dévoué. Il s’est engagé de manière désintéressée en faveur du libéralisme et du mondialisme. Il est un sophiste au service de la mondialisation et se positionne comme un cosmopolite. C’est un Juif qui ne croit pas en Dieu, un Français pour qui le patriotisme n’a aucune valeur. Il se considère comme le représentant du futur ordre mondial auquel aspire le monde occidental moderne. En conséquence, sa mission est de rapprocher le monde entier de cet avenir. Pour cette raison, il a participé au renversement de Kadhafi, Assad, Ianoukovitch, a soulevé les Kurdes contre Erdogan, et soutient maintenant Tihanovskaya.


- Quel est cet ordre mondial du futur ?

- C’est un monde sans États, sans espaces souverains, sans identités nationales, sans religions. C’est un monde d’individus libres ayant le droit absolu à l’autodétermination. L’essentiel dans ce monde du futur est qu’il n’y a pas de frontières. Pas de frontières politiques ou culturelles. C’est un monde global d’égalité et de liberté universelles.

-  Bernard-Henri Lévy travaille avec Soros ?

- Bien sûr, il coopère étroitement avec la Fondation Soros et, en général, avec de nombreuses structures étatiques et semi-étatiques américaines.

- L’année dernière, vous avez eu un débat avec lui. Racontez-moi.

- Oui, l’année dernière, nous avons débattu avec lui à l’Opéra d’Amsterdam. Nous avons défendu des positions opposées. Il a défendu le gouvernement mondial et le libéralisme comme étant le seul système de valeurs correct et moi la diversité des États-nations et des civilisations. Ce débat a été appelé « le débat du siècle ». Malheureusement, c’était sans importance. Mon adversaire, pour des raisons que je ne connais pas, n’a pas essayé de défendre sa position à un niveau philosophique élevé - il s’est placé sur le plan du "bon - mauvais", "blanc - noir". Il a commencé à blâmer la Russie pour tous ses péchés. En fin de compte, nous n’avons jamais réussi à établir un dialogue constructif.

Ces débats ont été suivis par des politiciens de haut niveau de Chine, de Serbie, de Turquie et d’Iran. Ils m’ont dit ceci : j’ai gagné du point de vue intellectuel, il a gagné du point de vue de l’arrogance et de l’émotivité.

- Comment caractériseriez-vous son travail ?

- Là où il se présentera, il y aura un désastre. S’il se présente en Biélorussie - attendez la catastrophe, s’il se présente en Géorgie - attendez la catastrophe, s’il se présente en Turquie - attendez la catastrophe. Il est l’incarnation de l’agressivité de l’hégémonie occidentale qui résiste à la perte de sa position dans le monde.

Alexandre Douguine
29 octobre 2020

https://izborsk-club.ru/20077

http://dugin.ru

Alexandre Gelievich Douguine (né en 1962) - éminent philosophe, écrivain, éditeur, personnalité publique et politique russe. Docteur en sciences politiques. Professeur de l’Université d’État de Moscou. Leader du Mouvement international eurasien. Membre permanent du Club d’Izborsk.

Image : capture d’écran de la vidéo du débat entre Alexandre Douguine et BHL (Nexus Institute, Amsterdam, 21 septembre 2019) :

Vidéo du débat entre le philosophe Alexandre Douguine et le sophiste BHL (Nexus Institute, Amsterdam, 21 septembre 2019) :
https://www.youtube.com/watch ?v=x70z5QWC9qs

Traduit du russe par Le Rouge et le Blanc.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>