COMITE VALMY

Accueil du site > COMITE VALMY ANALYSES ET PROPOSITIONS - > MESSAGE DE CONDOLENCE SUR LE DEPART DE LA CAMARADE MARIE-JOSÉ MOUMBARIS (...)

MESSAGE DE CONDOLENCE SUR LE DEPART DE
LA CAMARADE MARIE-JOSÉ MOUMBARIS
CONGRÈS NATIONAL AFRICAIN

mercredi 23 septembre 2020, par Comité Valmy


MESSAGE DE CONDOLENCE SUR LE DEPART
DE LA CAMARADE MARIE-JOSÉ MOUMBARIS

Le Congrès national africain exprime sa profonde tristesse à la suite du décès de la camarade Marie-José Moumbaris le 3 septembre 2020, en Normandie, en France.

L’ANC abaisse sa bannière révolutionnaire en hommage à la camarade Marie-José Moumbaris et nous présentons nos plus sincères condoléances à son mari et camarade, Alex Moumbaris, ses enfants Chloé et Boris, sa famille, ses amis et camarades dans la lutte contre l’apartheid et pour la justice et solidarité internationales.

Elle est ancienne combattante de Umkhonto we Sizwe (MK) et a reçu la Médaille de la Campagne de sabotage en 2012. Elle a joué un rôle central dans la lutte contre l’apartheid. Elle a travaillé sans relâche pour soutenir la construction des quatre piliers de notre lutte : la lutte armée, la clandestinité, la mobilisation de masse et la solidarité internationale.

La camarade Marie-José, de nationalité française, et son mari, le camarade Alex, faisaient partie du groupe d’internationalistes connu sous le nom de London Recruits : camarades de nationalité britannique et d’autres nationalités, recrutés à Londres pour des missions secrètes en Afrique du Sud. MK en 1972 et qui ont mené des opérations avec le camarade Alex en aidant à infiltrer les cadres de MK à travers les frontières du Swaziland et du Botswana.

Elle a été arrêtée et détenue pendant quatre mois. Elle était enceinte à l’époque. Elle a fait preuve d’une bravoure, d’une résilience et d’une ingéniosité extrêmes et a refusé de révéler toute information au régime d’apartheid. Elle a été libérée et expulsée d’Afrique du Sud en raison de l’intervention diplomatique du gouvernement français.

Le camarade Alex a été condamné à 12 ans d’emprisonnement en juin 1973. En 1979, avec Tim Jenkin et Stephen Lee ils se sont évadés de la prison locale de Pretoria. À son retour en France, il organise l’ouverture du bureau de l’ANC. Il a également aidé la lutte de diverses manières, notamment en recrutant des camarades pour des missions en Afrique du Sud pour MK. Il a reçu l’Ordre des Compagnons de OR Tambo en 2014. La camarade Marie-José a été une internationaliste et anti-impérialiste engagée jusqu’au bout.

Nous tirons force et inspiration de son exemple en ces temps difficiles où la pandémie de Covid-19 a exacerbé la poly-crise mondiale reflétée dans la conduite rapace du capital financier, signes de stagnation de la production et du commerce ; dégradation de l’environnement ; et une marginalisation accrue des régions à la périphérie du capitalisme mondial. Son esprit et sa pratique internationaliste doivent nous guider alors que nous luttons pour endiguer la montée du nationalisme étroit et du chauvinisme.

Nous nous souviendrons toujours de son engagement, de son dévouement et de son sacrifice pour vaincre l’apartheid et la construction d’une Afrique du Sud unie, non raciale, non sexiste, démocratique et prospère. En honorant le nom et la mémoire du camarade Marie-José Moumbaris, nous rappelons les paroles du président Oliver Tambo à la Conférence des peuples du monde unis contre l’apartheid à Arusha, Tanzanie, le 4 décembre 1987 : « Vous avez vu l’estime dans laquelle vous êtes tenu parce que vous êtes des êtres humains, parce que vous vous battez pour vivre en tant qu’êtres humains, parce que vous êtes prêt à vous sacrifier pour obliger notre ennemi lui-même à vivre en tant qu’être humain. » Hamba Kahle uMkhonto !

Amandla ! Maatla ! Matimba ! Maanda !

Émis par le CONGRÈS NATIONAL AFRICAIN
Demandes de renseignements : Pule MABE
Porte-parole de l’ANC 071623 4975


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>