COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > Coronavirus : Cuba envoie 15 médecins en Martinique pour "renforcer" le (...)

Coronavirus : Cuba envoie 15 médecins
en Martinique pour "renforcer" le CHU
Europe 1

dimanche 28 juin 2020, par Comité Valmy


***

Coronavirus : Cuba envoie 15 médecins
en Martinique pour "renforcer" le CHU

Vendredi, pour la première fois en France, une quinzaine de médecins cubains sont arrivés en Martinique pour pallier la pénurie de spécialistes et aider le territoire dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Europe 1 a assisté à leur arrivée.

REPORTAGE
Masque sur le nez, drapeau à la main, quinze médecins descendent de l’avion spécialement affrété pour eux. D’un pas solennel, ils s’avancent au son de leur hymne national. Cette délégation de médecins cubains a atterri vendredi à l’aéroport du Lamentin près de Fort-de-France en Martinique, pour pallier la pénurie de spécialistes et aider le territoire face à l’épidémie de coronavirus. C’est un programme qui remonte à Fidel Castro, et qui connaît un regain à la faveur du coronavirus.

L’exportation de services médicaux, un des moteurs de l’économie cubaine

Attendus depuis fin mars, ils auront pour mission de couvrir certaines spécialités comme la radiologie, l’hématologie ou l’infectiologie, après une période de quarantaine. Si c’est une première pour la France, le pays devient le troisième État européen à recevoir l’aide de Cuba après l’Italie et Andorre. L’île socialiste a mis en place de longue date l’exportation de services médicaux, qui constitue l’un des moteurs de son économie.

"Ce qui me motive, c’est la formation que j’ai reçue dans mon pays, avec des principes et des valeurs de solidarité, d’humanité, d’altruisme et de désir de toujours venir en aide aux autres", raconte Abel Roberto Fuentes, le chef de cette délégation.

Un manque de radiologues et de pneumologues

De l’aide, il en faut, car la Martinique manque cruellement de spécialistes, comme des radiologues ou des pneumologues par exemple. La plupart des arrivants seront en poste à l’hôpital sous la houlette de médecins expérimentés, un vrai soulagement pour le directeur du CHU Benjamin Garel. "Pendant la crise Covid, les aller-retours entre la métropole étaient très compliqués. Beaucoup de médecins étaient déjà réquisitionnés, donc on avait des difficultés", témoigne-t-il. Cette délégation cubaine va donc permettre de "renforcer les secteurs critiques comme la réanimation, l’infection, la médecine interne et la pneumologie", détaille-t-il.

L’épidémie de coronavirus est pour l’instant stabilisée dans l’île (240 personnes infectées depuis le début de l’épidémie et 14 décès), mais les médecins redoutent une nouvelle propagation du virus. Avant de travailler, ces médecins vont effectuer une semaine de quarantaine à l’hôtel pour prévenir tout risque de coronavirus. Au total, leur mission de 3 mois devrait coûter 300.000 euros à la collectivité, et le CHU cherche déjà à faire venir d’autres médecins hors Union européenne.

2.000 médecins cubains dans 27 pays depuis le début de la crise

Cette arrivée fait suite à l’adoption, en mars, d’un décret autorisant l’intervention de médecins cubains dans certains territoires d’Outre-mer (Guyane, Martinique, Guadeloupe, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Saint-Pierre-et-Miquelon) afin de venir renforcer les équipes locales.

Au total, près de 30.000 médecins cubains sont déployés à l’année dans une soixantaine de pays, où ils aident à compléter le maillage sanitaire. Ce programme, lancé dans les années 1960 par Fidel Castro, a connu un véritable regain à l’occasion de la pandémie de coronavirus : Cuba a envoyé près de 2.000 professionnels de santé en mission temporaire dans 27 pays.

Mais il est durement critiqué par les États-Unis et le Brésil, qui dénoncent notamment les conditions de travail de ces professionnels, dont une grande partie du salaire revient à l’Etat. Jeudi, deux soignants cubains en Andorre ont demandé l’asile politique en Europe.

Par Fanny Marsot avec AFP, édité par Séverine Mermilliod


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>