COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > Traoré-Castaner : Quand la Macronie met la République à genoux par Karine (...)

Traoré-Castaner :
Quand la Macronie met la République à genoux
par Karine Bechet-Golovko

jeudi 11 juin 2020, par Comité Valmy


Traoré-Castaner :
Quand la Macronie met la République à genoux

Castaner vient de donner aux Français une étrange leçon de choses : "l’émotion dépasse au fond les règles juridiques qui s’appliquent". Donc, si formellement les manifestations pour le racisme anti-blanc et le communautarisme, portées par une "émotion saine", ne seront formellement pas autorisées (les Français sont toujours soumis au régime de l’état d’urgence sanitaire), l’Etat les laissera faire, car elles ressortent d’une sorte d’émotion légitime. Que reste-t-il de l’état de droit quand un ministre de l’Intérieur met la République à genoux ? L’on appréciera, par ailleurs, le caractère très relatif de cette émotion légitime, justifiant le non-droit. Quid des douleurs sociales des Gilets Jaunes, des églises brûlées, des policiers et pompiers tabassés dans les banlieues ? Non, ça, ce n’est pas une émotion saine et légitime.

Cette Macronie est un monde totalement fantasmagorique, autrement dit dicté par les fantasmes des uns et des autres. Nous avons une ministre de la Justice , qui sur demande du président de la République, doit revenir sur une affaire judiciaire individuelle et propose à la famille concernée, l’incontournable Traoré, qui a déjà organisé des troubles à l’ordre public en violation de la législation nationale et en toute impunité, une rencontre pour discuter.

Nous avons cette famille Traoré, composée d’une bonne troupe de délinquants, parfaitement pris en main par des organisateurs, dont je serais curieuse de connaître le nom, donner une pseudo-leçon de droit, parlant de la séparation des pouvoirs, à un Gouvernement défait par un excès de veulerie. En passant, ces déliquants n’ont même pas honte pour demander une réforme de la police.

Nous avons un ministre de l’Intérieur , alors que la charmante Traoré appelle à de nouvelles manifestations (voir notre texte ici sur l’utilisation qui est faite de la vague globaliste Floyd), dans lesquelles le combat racial des Noirs contre les Blancs est mis en avant (pour preuve ces insultes contre les policiers noirs), qui estime que l’émotion "saine" de cette lutte rend caduque la règle de droit : de facto les manifestations seront donc autorisées. Et pour montrer son allégeance à la nouvelle barbarie, il est prêt à mettre lui aussi un genou à terre.

Un ministre de l’Intérieur qui fait peser une présomption de culpabilité pour racisme sur les forces de l’ordre, demandant que des mesures de suspension soient prises avant même le résultat de l’enquête administrative sur simple soupçon, mais qui ne s’inquiétait pas du recours systématique aux canons à eau, à l’utilisation récurrente des grenades de désencerclement, bref de la primauté de la violence dans la doctrine de maîtrise des manifestations de Gilets Jaunes. Est-ce cela le "privilège Blanc" ?

Nous avons un parti présidentiel, qui s’enfonce dans le globalisme bon ton, prenant à son compte tout ce qui peut porter atteinte à la France, appelle à cesser toute activité et à se recueillir 8 minutes et 46 secondes en mémoire de Floyd. Lorsqu’on lit les commentaires, l’on peut observer à quel point toute cette clique est totalement en décalage par rapport aux attentes de la population.

Où était cette émotion légitime à nullifier le droit quand les Gilets Jaunes sortaient dans la rue et occupaient les ronds-points pour demander à avoir le droit à une existence digne ? Où est cette émotion légitime quand les pompiers et les policiers se font caillasser dans les banlieues ? Où est cette émotion légitime lorsque des églises sont régulièrement dégradées ou brûlées en France ?

Il semblerait que chez la fille aînée de l’Eglise, il ne reste plus que devant Dieu, où l’on ne mette un genou à terre.

Karine Bechet-Golovko
mercredi 10 juin 2020

Russie politics


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>