COMITE VALMY

Accueil du site > - L’ENNEMI COMMUN DES PEUPLES : l’impérialisme étasunien > ONU : Les Etats-Unis expriment leur fatigue face au Venezuela, qu’ils se (...)

L’ennemi commun des peuples

ONU : Les Etats-Unis expriment leur fatigue
face au Venezuela, qu’ils se reposent
par Karine Bechet-Golovko

vendredi 19 juillet 2019, par Comité Valmy


ONU : Les Etats-Unis expriment
leur fatigue face au Venezuela, qu’ils se reposent

Affirmer que les organismes internationaux soient devenus l’espace de jeu privé du clan atlantiste est une lapalissade. Mais nos chers amis ne s’arrêtent pas là, maintenant ils veulent décider de quels dirigeants sont légitimes - ou non - à siéger à l’ONU. Le critère est simple : le bon vouloir. Etrange conception du droit international illustré ici avec le Venezuela. Mais cela aujourd’hui semble beaucoup les fatiguer. C’est en tout cas ce qu’affirme la délégation américaine à l’ONU en quittant la salle ...

La représentation des Etats-Unis à l’ONU a twitté hier en anglais ceci :

Ainsi, continuant sur leur ligne, seul le "Gouvernement" de Guaido parle au nom du peuple vénézuélien, qui au passage ne l’a pas élu. La représentation officielle du Venezuela est réduite à une bande de "copains de l’ancien président" Maduro. Le mépris ici exprimé sur la page officielle de la représentation américaine n’est pas à son honneur, ni à celle du pays. Certes, cela fait des mois que les Etats-Unis tentent de faire tomber Maduro, qu’ils tentent des opérations quasi-terroristes contre les centrales d’électricités, qu’ils durcissent les sanctions pour affamer un peuple qui ne trahit pas, qu’ils tentent d’acheter des militaires pour faire tomber une armée qui reste soudée. Et rien n’y fait, le président Maduro est toujours en place alors que le troublions continue à faire du bruit. Faute de pouvoir faire plier la réalité, le discours est modifié, les diplomates sont des "copains" et Maduro se retrouve évincé, sans que le Venezuela ni la communauté internationales n’aient été au courant. Chacun fait ce qu’il peut et la comm a beaucoup de limites. Même s’ils estiment Guaido légitime, Maduro est le président légal et c’est cette délégation qui représente le Venezuela dans les institutions internationales.

Et il semblerait que la présence russe au Venezuela ait encore perturbé le jeu américain, qu’ils n’arrivent toujours pas à digérer cette présence légale sur un territoire qu’ils estiment être leur colonie. D’où certainement la version russe de ce même message publiée ce matin sur le compte twitter du Département d’Etat en russe :

La fin du message est presque un aveu de faiblesse, vu le contexte, un cri de désespoir - assez pitoyable finalement de la part d’une grande puissance. Ces "copains" de Maduro ne doivent pas être là, la délégation américaine quitte la séance car :

"Le monde est fatigué des mensonges de Maduro"

Le monde étant bien entendu représenté par les Américains, aussi bien que Guaido représente les intérêts des Vénézuéliens, les Etats-Unis sont ... fatigués ?

Qu’ils se reposent. Ils l’ont bien mérité. Et nous aussi.

Karine Bechet-Golovko
jeudi 18 juillet 2019

Russie politics


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>