COMITE VALMY

Accueil du site > - DESINFORMATION, MANIPULATION MEDIATIQUE et LIBERTE DE LA (...) > Miracles en Corée du Nord… …ou comment la presse système enterre et (...)

Miracles en Corée du Nord…
…ou comment la presse système
enterre et ressuscite les morts
Par Moon of Alabama

mardi 4 juin 2019, par Comité Valmy


Miracles en Corée du Nord…

…ou comment la presse système
enterre et ressuscite les morts

Huffington Post, le 30 août 2013 , Hyon Song Wol, ex-petite amie de Kim Jong Un, aurait été exécutée pour avoir fabriqué une video porno


Des informations non confirmées affirment que l’ex-petite amie du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un aurait été exécutée avec onze autres personnes, après que le groupe aurait fabriqué et vendu une video à caractère sexuel.


Hyon Song Wol, chanteur du célèbre orchestre Unhasu en Corée du Nord, a été tué à la mitraillette avec onze autres membres de l’orchestre et du Wangjaesan Light Music Band, un autre groupe de musique populaire en Corée du Nord, dirigé par l’État, selon un rapport paru dans The Chosun Ilbo, le plus grand quotidien de la Corée du Sud.


Le rapport, qui cite une source anonyme en Chine, indique que le groupe a été arrêté le 17 août pour avoir filmé et vendu une vidéo pornographique dans laquelle ils jouaient.

New York Post , le 17 mai 2014 L’ex- de Kim Jong-Un soi disant ‘exécutée’ vue vivante à la télévision


La télévision d’État de Pyongyang a montré Hyon Song-Wol, la vedette d’un groupe connu sous le nom de Moranbong, prononçant un discours lors d’un rassemblement national d’artistes à Pyongyang.


Elle a exprimé sa gratitude pour le leadership de Kim et s’est engagée à redoubler d’efforts pour « attiser la flamme de l’art et du travail créatif ».


En 2017, Hyon Song-Wol a été élue au Comité central du Parti des travailleurs.

New York Times, le 10 février 2016  : Un général nord-coréen réputé exécuté pour corruption


En Corée du Nord, un général a été exécuté ce mois-ci sous des accusations de corruption, à peu près au moment où le chef de la nation, Kim Jong-un, a mis en garde le parti et les élites militaires contre les abus de pouvoir et autres méfaits, a déclaré mercredi un responsable sud-coréen.


Le général Ri Yong-gil, chef d’état-major de l’armée nord-coréenne et classé troisième dans sa hiérarchie, a été exécuté pour "création de faction, abus de pouvoir et corruption" dans le dernier épisode du « règne de la terreur » de M. Kim." a dit le fonctionnaire.

Washington Times , le 10 mai 2016  : Le général nord-coréen supposé avoir été exécuté est en vie


Un général nord-coréen important, qui aurait été exécuté il y a trois mois est en fait bien vivant et vient d’être nommé à deux postes de haut niveau au sein du parti des travailleurs, le parti au pouvoir.

New York Times , le 30 mai 2019 : Selon un quotidien sud-coréen, Kim Jong-un a exécuté le principal acteur des négociations nucléaires, d’autres ont été purgés


La Corée du Nord a exécuté son envoyé spécial aux États-Unis sous des accusations d’espionnage, alors que son chef, Kim Jong-un, organisait une purge radicale des principaux négociateurs nucléaires du pays après la rupture de son deuxième sommet avec le président Trump, selon le principal quotidien coréen, publié vendredi.


L’envoyé spécial Kim Hyok-chol a été tué, en mars, par un peloton d’exécution, sur l’aérodrome de Mirim, dans la banlieue de Pyongyang, la capitale nord-coréenne, Chosun Ilbo, selon le plus grand quotidien sud-coréen, citant une source anonyme. Le condamné a été accusé car "les impérialistes américains l’ont convaincu de trahir le dirigeant suprême", a déclaré le journal.

Nous attendons maintenant des nouvelles de la promotion de Kim Hyok-chol à un poste important du Parti des travailleurs.

Moon of Alabama
– Le 31 mai 2019

Traduction le Saker Francophone


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>