COMITE VALMY

Accueil du site > COMITE VALMY ANALYSES ET PROPOSITIONS - > Corruption dans le secteur lié à l’Etat russe et décisions miraculeuses (...)

Corruption dans le secteur lié à l’Etat russe
et décisions miraculeuses
South Front

lundi 20 mai 2019, par Comité Valmy


Corruption dans le secteur lié à l’Etat russe
et décisions miraculeuses

Récemment, le complexe militaro-industriel et l’industrie spatiale russes ont été au centre de plusieurs scandales de corruption.

Le 15 mai, le président du comité d’enquête, Alexander Bastrykin, a déclaré que des milliards de roubles avaient été détournés par l’agence spatiale russe Roscosmos au cours des cinq dernières années, dans le cadre de projets de corruption. L’année dernière, les enquêteurs ont découvert une fraude de 1,6 milliard de roubles (24,6 millions de dollars) dans Roscosmos et Rostec. Selon les procureurs, les fraudes impliquant des sociétés spatiales et de défense gérées par l’État totalisaient un milliard de dollars en 2018.

"Il n’y a pas de fin en vue, des milliards sont volés", a déclaré Bastrykin. « C’est un schéma très simple : l’argent est d’abord transféré à l’étranger, puis la famille part, puis l’accusé suit ».

Entre-temps, il est apparu que Yury Yaskin, directeur général de l’Institut de recherche pour les technologies spatiales de Roskosmos (NIIKP), avait fui la Russie au milieu des audits et des inspections du centre de recherche sur les satellites et les missiles balistiques qu’il dirigeait. Yaskin a été envoyé à l’étranger par Roskosmos pour affaires officielles en avril et n’est pas revenu quand les audits ont commencé.

Le NIIKP est l’une des entreprises clés du secteur. Il est notamment chargé de créer des instruments de navigation basés au sol, capables de déterminer l’emplacement des installations d’armes et du matériel militaire.

Le 14 mai, l’ancien directeur du Bureau russe de Design expérimental Simonov, Alexander Gomzin, a été arrêté pour fraude. Il est accusé d’avoir volé plus de 494 millions de roubles (7,5 millions de dollars) au ministère de la Défense.

Selon l’accusation, Gomzin, en tant que directeur général du bureau de conception, et des personnes non identifiées "dans le cadre du non-respect d’obligations en vertu de contrats d’état de réaliser des travaux de recherche et développement en concluant des contrats fictifs avec des entités juridiques sous contrôle ont volé de l’argent. du Ministère russe de la Défense pour un total de 494,3 millions de roubles. "

Depuis 2014, le bureau du design expérimental M. P. Simonov (l’ancien Bureau du Design “Sokol”) a développé un projet pour un drone lourd qui est destiné à résoudre les missions de combat dans l’arctique et L’Altair gros UAV d’attaque. L’Altair devait être prêt en Mai 2019, mais il n’est pas fini. Actuellement, le projet est transféré à la division de Kazan de l’usine d’aviation civile de l’Oural.

Auparavant, la société de fabrication d’hélicoptères, Kazan Helicopters, basée dans la République russe du Tatarstan semble également être au centre d’une série de scandales liés à la corruption. La société a terminé 2018 avec une perte nette de 5,3 milliards de roubles (plus de 820 millions de dollars). En outre, des entités de la société JSC Sukhoi ont été impliquées dans plusieurs scandales.

Les cas susmentionnés peuvent servir d’exemple général mettant en lumière l’état du système de gestion dans de nombreuses entreprises russes liées à l’état. Le népotisme aux plus hauts niveaux du pouvoir et la conspiration généralisée du silence nuisent irrémédiablement à l’État.

Certains experts expliquent les affectations à des postes de haut niveau liés à l’État de personnes avec une mauvaise réputation en suggérant que les dirigeants russes manquent de personnes de confiance. Dans ce cas, les incidents de corruption sont ignorés car ils serviraient prétendument d’outil pour gagner ou conserver la loyauté de ces personnes. Cependant, dans la pratique, cela conduit souvent à l’affirmation croissante de soi et conduit toujours à des malversations de plusieurs millions de dollars qui nuisent aux entreprises liées à l’État et aux programmes de défense.

Un autre groupe d’experts dit que la situation actuelle est devenue possible en raison du manque de motivation idéologique de la part de la haute direction. Une autre explication est que de telles situations et scandales apparaissent à cause d’erreurs dans l’organisation des relations entre l’État et les entreprises liées à l’État.

De plus, les institutions de contrôle évaluent souvent les actions de la haute direction en utilisant des approches très formalistes et en fermant les yeux sur des tendances entières.

Nous ne pouvons que deviner laquelle de ces explications est la véritable raison du niveau élevé de corruption dans les entreprises liées à l’État. Cependant, certaines nominations du personnel font réfléchir.

Le 13 mai, La United Aircraft Corporation (UAC), propriété de l’État, a nommé Anatoly Serdyukov président du Conseil d’administration.

” Les membres du Conseil ont élu Anatoly Serdyukov président du Conseil", a déclaré L’UAC dans un communiqué, ajoutant que la décision a été prise le 8 mai.

Serdyukov est un ancien ministre de la Défense, largement connu pour son implication dans le plus grand scandale de corruption de l’armée russe. Il a quitté son poste en 2012 après avoir participé à une escroquerie illégale portant sur des biens de plusieurs millions de dollars. Cependant, il n’a jamais été inculpé que d’une accusation mineure et son dossier a ensuite été clos.

Contexte : depuis 2007, le ministre de la Défense nationale était un fonctionnaire civil avec une formation en économie, Anatoliy Serdyukov, qui avait été nommé pour mener « des réformes attendues depuis longtemps au sein du Ministère de la défense de la Russie ». Les opérations militaires menées par la Russie lors du conflit de 2008 avec la Géorgie ont révélé une multitude de problèmes liés aux systèmes de commandement des troupes, aux armes obsolètes, à l’équipement et aux communications.

Cependant, les actions des équipes de Serdyoukov, en particulier celles liées à ce que l’on appelle l’ « optimisation » des propriétés du Ministère de la défense, la fermeture d’académies militaires et la destruction du système de soins de santé militaire, ont provoqué un étonnement croissant au sein de la majorité des experts et des militaires de carrière. En plus de cela, Serdioukov a délibérément remplacé la direction supérieure du Ministère de la défense, nommant des spécialistes civils du secteur privé à la place des soldats de carrière.

À l’automne 2012, des organismes d’enquête russes ont découvert un détournement de fonds à grande échelle au Ministère de la défense et dans l’entité commerciale liée Oboronservis. Les pertes financières ont été estimées à pas moins de 100 millions de dollars, ce qui a entraîné des poursuites pénales contre près de 20 personnes, dont beaucoup étaient proches de Serdyukov.

Après de nombreuses inspections et une longue enquête qui a duré plus d’un an, Serdyukov a également été officiellement accusé de négligence. Toutefois, en février 2014, la Direction Principale d’Enquête Militaire de la commission d’enquête russe a décidé de mettre fin à l’enquête sur M. Serdyukov, car il était couvert par l’amnistie prononcée à l’occasion du 20e anniversaire de la Constitution de la Fédération de Russie. D’autres personnes clés nommées dans le scandale de corruption ont reçu des peines de prison insignifiantes. PLUS ICI

L’UAC est la société aérospatiale et de défense russe regroupant des entreprises privées et publiques de fabrication d’aéronefs et des actifs engagés dans la fabrication, la conception et la vente d’aéronefs militaires, civils, de transport et sans pilote. Le capital total de L’UAC en 2016 était de 155 milliards de roubles.

Après le scandale de 2012, Serdioukov” miraculeusement " a évité une punition appropriée et a disparu dans l’obscurité. Toutefois, au cours des dernières années, il est revenu prudemment et progressivement sur la scène publique.

En novembre 2013, Serdyukov est devenu le directeur du Centre fédéral de recherche et d’essais pour la construction de machines du Rostec.

En octobre 2015, Serdyukov a été nommé Directeur Industriel de la société d’état de Rostec.

En décembre 2016, Serdioukov est entré au Conseil d’administration de JSC Russian Helicopters.

En 2017, Serdyukov est devenu le président du Conseil d’administration de JSC Rostvertol et est entré au conseil d’administration de L’UAC.

Cependant, nous voulons être optimistes et croyons que dans sa deuxième carrière, M. Serdyukov a changé sa vision du monde et est devenu une personne scrupuleuse et un gestionnaire efficace.

17 mai 2019
Traduction CR Comité Valmy


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>