COMITE VALMY

Accueil du site > - L’ENNEMI COMMUN DES PEUPLES : l’impérialisme étasunien > Le Pentagone se sert de « l’agression russe » pour asservir définitivement (...)

L’ennemi commun des peuples

Le Pentagone se sert de « l’agression russe »
pour asservir définitivement les Pays Baltes
Par Valentin Vasilescu

lundi 8 avril 2019, par Comité Valmy


Le Pentagone se sert de « l’agression russe »
pour asservir définitivement les Pays Baltes

La nouvelle vision américaine de la défense du flanc oriental de l’OTAN réserve une grande surprise pour les pays baltes. Les experts militaires américains admettent qu’ils ne peuvent pas et / ou ne sont pas intéressés à intervenir pour leur défense, dans le premier moment d’une supposée agression militaire russe. Les pays baltes devront donc se débrouiller de leur mieux.

Ces États n’ont ni aviation, ni défense aérienne, la marine est presque inexistante et les troupes n’ont ni chars, ni missiles. Fondamentalement, les armées des pays baltes ne sont constituées que d’unités d’infanterie. Dans cette situation, les États-Unis ont développé un projet de nouvelle doctrine militaire, adapté pour les pays baltes, et conçu par Rand Corporation : https://www.rand.org/pubs/research_reports/RR1879.html ?

Le projet de doctrine militaire des pays baltes est basé sur une guerre totale, jusqu’au dernier homme, semblable à celle que les Vietnamiens ont menée contre les États-Unis. L’élément principal du projet est le plan de préparation du territoire et de la population à la défense.

Préparer le territoire pour la défense

En termes de préparation du territoire, le réseau de tunnels souterrains de centres urbains des pays baltes pourrait être adapté au plan du Pentagone, en prévoyant des issues secrètes qui mènent directement au quartier général politico-administratif, aux casernes militaires, à la police et aux services de sécurité. Cela suppose bien sûr que l’agresseur étranger, une fois entré dans ces villes, est installé dans ces locaux. Il serait ainsi possible aux Américains d’utiliser ces infrastructures pour créer leur propre gestion de l’occupation. Dans ces tunnels, il y aura des espaces pour stocker de la nourriture, du matériel de communication, des munitions et des armes.

Préparer la population à la défense

Le Pentagone a pour objectif de créer des noyaux de résistance armée et des groupes de soutien composés de dizaines de milliers de réservistes pleinement formés, entraînés et armés en temps de paix. Ils agissent en tant que partisans dans les combats de guérilla urbaine, après l’occupation des villes par l’agresseur étranger. Ils seront formés par les instructeurs des commandos pour les opérations spéciales américaines (Bérets Verts, Delta Force) et anglais (SAS). Bon nombre de ces réservistes seront formés comme tireurs d’élite. Les membres de la résistance recevront des stations de radio portables utilisées par les soldats pour des opérations spéciales, reliées à un réseau de communication par satellite. Les membres du réseau sont des conspirateurs à part entière et sont subordonnés directement au Pentagone, aucun service extérieur spécial étranger ne pourra en avoir la liste ni ne pourra les tracer.

Nous avons déjà expliqué que la Russie n’attaquerait jamais l’OTAN et en particulier sur l’axe des États baltes, car la mer Baltique est une mer fermée qui ne permet à la Russie de progresser nulle part.

Si la Russie n’est pas une menace réelle, quel est l’objectif de l’introduction forcée par les États-Unis de la doctrine de la guerre totale dans les États baltes ? À mon avis, la doctrine de la guerre totale n’est qu’un paravent pour la création de forces paramilitaires complètement secrètes et endoctrinées pour le terrorisme par le Pentagone. Tout cela est une copie du modèle « Contras » créé par les États-Unis au Salvador et dans d’autres pays d’Amérique latine.

L’idée correspond à l’objectif d’imposer et de maintenir en vigueur les régimes imposés par les États-Unis dans les États baltes, où la population russe représente 30%. Quelles que soient les forces politiques auxquelles adhéreront les électeurs des pays baltes, les élections seront décidées à Washington. Un rôle décisif est joué par ces forces paramilitaires fascistes, créées et utilisées par les États-Unis, comme en Ukraine.

Valentin Vasilescu <
07 avril 2019

Traduction Avic – Réseau International


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>