COMITE VALMY

Accueil du site > - EURO DICTATURE OCCIDENTALISTE et OTAN : En sortir pour s’en (...) > Construisons ensemble un mouvement de libération nationale ! Vœux de (...)

Construisons ensemble
un mouvement de libération nationale !
Vœux de Combat du Comité Valmy pour 2019

vendredi 18 janvier 2019, par Comité Valmy


Voir en ligne : Construire un front de libération nationale - Appel du Comité Valmy

Meilleurs vœux de Combat du Comité Valmy pour 2019

Meilleurs vœux de succès
pour la France opprimée mais résistante

et en marche vers l’indépendance et la liberté !

Construisons ensemble
un mouvement de libération nationale !

Le Comité Valmy présente à ses amis et à l’ensemble des citoyens, particulièrement à ceux qui luttent avec les Gilets jaunes ou les soutiennent, ses meilleurs vœux de paix, bonheur, santé et de combativité pour cette nouvelle année 2019.

Les traditionnels vœux politiques du Comité Valmy apportent cette année, l’occasion de souligner que 2019 marque le 28ème anniversaire de la constitution, à travers la lutte contre la ratification du traité de Maastricht, du collectif pluraliste de militants républicains et patriotes qui allaient entreprendre une démarche constructive de longue durée, complexe, déterminée et opiniâtre, qui débouchera sur la fondation du Comité pour une Europe des Peuples et Nations souveraines qui dans l’action, choisira le nom symbolique de Comité Valmy.

Dès l’origine en 1991, ce noyau fondateur de notre organisation a choisi comme perspective au rassemblement républicain, patriotique et social qu’il préconisait, de prendre comme exemple et référence, la Résistance, son esprit et l’union du peuple de France qu’elle a su réaliser dans le combat national et antinazi.
Cela impliquait d’emblée la nécessité de rechercher à nouveau l’alliance des gaullistes et des communistes historiquement susceptible de favoriser l’unification sur une ligne progressiste, de l’ensemble des patriotes républicains, de redonner vie au combat unificateur de Jean Moulin, mais aussi de mettre en exergue l’exemplarité du Conseil National de la Résistance et de son programme dont les principes gardent une évidente modernité.

Durant toutes ces années nous avons développé et approfondi cette démarche stratégique et pris de nombreux contacts et établi un réseau de relations avec des organisations, des personnalités et des militants des différentes sensibilités acquises au combat démocratique pour le rétablissement de la souveraineté populaire et de l’indépendance nationale.

Celles-ci, qui n’excluent nullement la solidarité et l’amitié entre les peuples, conditionnent pour la France républicaine, toute possibilité réelle de politique de progrès économique et social ainsi que les alliances et coopérations mutuellement avantageuses, à construire avec des peuples libres et des nations souveraines, en Europe et dans le monde.

Malgré la censure et l’ostracisme qui sont appliqués méthodiquement aux analyses et à l’activité du Comité Valmy, les idées dont il assure la diffusion ne cessent de progresser. Tout particulièrement, cette constatation que toute stratégie de rassemblement populaire qui se limiterait à construire une nouvelle forme d’union de la « gauche » (ou de la droite) est illusoire porteuse de confusion et relève d’un électoralisme étriqué, délétère et sans aucun avenir populaire.

En juin 2008, le Comité Valmy a contribué à la constitution de l’Arc Républicain de progrès qui fédérait différents groupes et personnalités républicains, d’origine pluraliste.

Cette étape dans la construction d’un rassemblement dont la vocation était de s’élargir avait été rendue possible par des convergences politiques fondamentales :

«  En premier lieu sur l’accord existant quant au programme du Conseil National de la Résistance, qui demeure l’énonciation la plus limpide des principes du régime politique et social que nous voulons aujourd’hui pour la France, et dont nous souhaitons la réactualisation, dans la perspective d’une politique alternative conforme à l’intérêt du peuple et de la nation, de la reconquête de leur souveraineté.

En second lieu sur la nécessité de s’affranchir de l’Union Européenne irréformable, de défaire les traités européens supranationaux en les remplaçant, par des traités de coopération, rendant leur liberté aux Etats et aux nations, et qui permettraient également de rompre avec les politiques néo-libérales qui leur furent imposées. Les volontés populaires exprimées lors des référendums français, néerlandais et irlandais doivent être respectées, les peuples ne veulent plus de ce système fédéral.  » ARP- Communiqué du 28 juin 08

L’un des principaux membres fondateurs de l’Arc Républicain de Progrès s’est après quelques années, désolidarisé de cette démarche politique d’union du peuple de France. En appelant à sortir de l’Europe par la « porte de gauche » et en préconisant le socialisme comme solution directe à la phase actuelle de la crise du capitalisme, il s’est engagé dans une chimérique recherche d’une nouvelle union de la gauche teintée de souverainisme.

L’ARP n’a pu survivre en tant qu’organisation à cette défection. Le Comité Valmy quant à lui est resté fidèle à cette démarche stratégique et considère toujours que l’analyse de la situation politique, de son évolution et une discussion approfondie, pourraient conduire à la réconciliation avec ses anciens alliés.

D’autant plus que le contexte politique a évolué positivement. Tout particulierement ces derniers mois :


- D’une part, avec la constitution du Collectif pour un mouvement de libération nationale qui marque une nouvelle étape importante sur la voie de l’unification des forces républicaines et patriotes. Cette structure pluraliste dépasse le clivage gauche – droite et regroupe notamment des gaullistes et des communistes ainsi que d’autres républicains issus « des deux rives ».


- D’autre part, à côté de cet important progrès du regroupement de la résistance patriotique et anti oligarchique, nous sommes actuellement témoin d’un essor rapide de la prise de conscience populaire quant au caractère intrinsèquement pervers et non amendable de l’Union européenne. La majorité de nos concitoyens est aujourd’hui favorable au retrait de la France de l’Union européenne qui avec l’euro et l’OTAN, doivent être évacués dans les poubelles de l’histoire.

Témoignage de cette lucidité de notre peuple-nation, le puissant mouvement des Gilets jaunes qui, avec le soutien d’une grande majorité des Français, combat un président de la République préfabriqué, son gouvernement et sa politique délétère élaborée par l’oligarchie financière mondialisée depuis Bruxelles, Berlin ou Washington. Mouvement citoyen de revendication économique, sociale et politique, le mouvement des Gilets jaunes s’affirme également résolument patriotique avec l’omniprésence de la Marseillaise chantée dans les cortèges et celle des drapeaux tricolores. …

Cela tend à vérifier l’analyse de notre organisation car depuis longtemps, Valmy affirme que l’immense majorité de notre peuple est victime des méfaits du capitalisme transnational et débridé de l’Europe germano -américaine.
Et que cette réalité objective créait les conditions pour qu’un rassemblement patriotique, républicain et anti oligarchique soit en position de réussir une nouvelle libération de la France. Aujourd’hui cette vision est confirmée, la voie à suivre devenue manifeste.

Union du peuple de France

Ce mot d’ordre que nous avons adopté dès 1991 reste pertinent, aujourd’hui plus que jamais.


- Nous appelons à l’union les patriotes républicains, ainsi que tous ceux qui luttent pour une France souveraine, une indivisible, laïque et sociale !

- Nous appelons à surmonter les problèmes d’égo et de sectarisme qui actuellement retardent le rassemblement

- Nous appelons à bâtir l’unité avec audace mais aussi avec prudence car notre expérience nous a appris que certains discours patriotes et républicains de circonstances, peuvent masquer des objectifs réels ancrés dans le nihilisme national
.

2019 SERA
UN GRAND MILLESIME POUR NOTRE COMBAT !

VIVE LA FRANCE LIBRE !

Paris le 1er janvier 2019

Pour le Comité Valmy : Claude Beaulieu.
Une partie de ce texte a été co-rédigé en 2010, avec
la contribution de notre regretté ami gaulliste, Jean-Yves Crevel

***

La Patrie en danger.
Guillaume GUILLON dit LETHIERE (1760 - 1832)

© Musée de la Révolution française, Vizille


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>