COMITE VALMY

Accueil du site > - ANALYSES MARXISTES, documents et apports communistes > Déclaration des 21 organisations de J C ayant participé à la 14ème Rencontre (...)

Déclaration des 21 organisations de J C ayant participé à la 14ème Rencontre des organisations de jeunesse communiste européennes à Athènes

dimanche 30 septembre 2018, par Comité Valmy


Déclaration des 21 organisations de jeunesse communiste ayant participé à la 14ème Rencontre des organisations de jeunesse communiste européennes à Athènes

Jeunesse d’Europe, lève-toi !

Rejoins-nous dans la lutte pour nos besoins actuels dans l’éducation, au travail et dans la vie !

Jeunes hommes et jeunes femmes,

Nous, 21 organisations de jeunesse communiste qui avons participé à la 14ème Rencontre des organisations de jeunesse communiste européennes à Athènes, les 23 et 24 septembre 2018, nous adressons à vous dans un appel à lutter pour nos besoins actuels dans l’éducation, au travail et dans la vie.

Au cours de la rencontre, nous, les organisations de jeunesse communiste, avons mis l’accent sur les énormes problèmes auxquels les jeunes sont aujourd’hui confrontés et nous nous sommes mutuellement informés des évolutions les plus significatives dans chacun de nos pays. Nous avons discuté des luttes des jeunes, des conclusions essentielles que nous avons tirées et nous avons échangé nos opinions sur celles-ci. Nous reconnaissons que les organisations de jeunesse communiste en Europe ont fait ces dernières années des efforts notables pour défendre les droits des jeunes et ont mené dans les conditions actuelles des luttes importantes contre le système capitaliste. Dans le même temps, nous avons contribué à renforcer les partis communistes et ouvriers dans nos pays, tout en accumulant une riche expérience qui peut nous aider à rendre nos futures luttes plus efficaces.

La 14ème Rencontre des organisations de jeunesse communiste européennes a été organisée par la Jeunesse Communiste de Grèce (KNE) dans le cadre du 50ème anniversaire de sa fondation ainsi que du 100ème anniversaire de la fondation du Parti Communiste de Grèce (KKE). Nous remercions la KNE d’avoir accueilli cette rencontre qui, depuis 2001, s’est tenu successivement à Madrid, Lisbonne, Athènes, Istanbul, Prague, Barcelone, Bruxelles, Francfort et Rome. La rencontre de cette année a connu la plus grande participation des organisations de jeunesse communiste jusqu’à présent, avec plus d’organisations participantes que jamais auparavant.

Le capitalisme, l’OTAN, l’UE et les gouvernements
bourgeois détruisent nos vies et notre avenir !

Aujourd’hui, les jeunes de la classe ouvrière et des couches populaires sont confrontés aux conséquences brutales des politiques anti-populaires imposées dans toute l’Europe. Il en résulte une détérioration actuelle et à venir de nos conditions de vie et de nos droits. Nous allons vivre dans des conditions pires que celles que nos parents ont connues. Tout autour de nous, nous pouvons voir une énorme production de marchandises et de richesses, des avancées technologiques ainsi que des progrès dans la science et dans la recherche. Dans le même temps, nous constatons que tout cela n’est pas destiné à la satisfaction de nos besoins, mais au contraire à l’augmentation de la richesse des monopoles. L’écart entre les quelques riches et les nombreux pauvres se creuse rapidement.


- Nous connaissons l’exploitation capitaliste, l’emploi à temps partiel, la "flexicurité", les bas salaires, le chômage élevé, le travail non rémunéré - généralement sous la forme de stages, tandis que les jeunes émigrent de nos pays à la recherche d’un avenir meilleur.


- Nous sommes idéologiquement formatés et nous étudions, travaillons et vivons, dans un cadre de restructuration réactionnaire de l’éducation, de la santé et de la sécurité sociale. En même temps, l’accès à l’éducation et aux services de santé devient le privilège de quelques-uns.


- Les obstacles auxquels nous nous heurtons pour satisfaire nos besoins fondamentaux se sont multipliés. Des besoins fondamentaux tels que le libre accès aux sports, à la culture et aux loisirs, à un logement abordable, l’accès à un environnement non pollué et de haute qualité et le droit aux vacances.


- Il y a une intensification de la propagande du système capitaliste qui est promue à la fois par les systèmes éducatifs, par les activités culturelles, par les médias de masse, par Internet et les réseaux sociaux. Nous endurons également des campagnes financées par des intérêts financiers capitalistes, qui veulent nous endoctriner avec les principes et les idéaux délabrés du système capitaliste ; pour que nous croyions que l’exploitation est naturelle ; pour que nous cessions de lutter pour nos droits, nos intérêts et nos rêves. Pour que nous nous retirions de la lutte contre le pouvoir des monopoles, pour que nous n’apprenions que l’" histoire " que la classe bourgeoise et son État veulent nous enseigner, tout en dissimulant ou déformant l’histoire écrite par le sang des travailleurs, des peuples et de la jeunesse.

Les faits qui précèdent ne sont que quelques-unes des conséquences que les politiques anti-populaires mises en œuvre dans toute l’Europe ont apportées dans nos vies, tant dans le contexte de la crise économique du capitalisme, qu’aujourd’hui dans des conditions de reprise et de croissance instables, lentes et anémiques. Telles sont les conséquences des politiques anti-populaires cohésives qui sont la marque du capitalisme, des associations impérialistes comme l’OTAN et l’Union Européenne, des partis politiques bourgeois et de leurs organisations de jeunesse. Ces politiques ont le soutien des partis typiquement libéraux et sociaux-démocrates qui jouent un rôle de premier plan dans les gouvernements bourgeois, ainsi que des forces dites eurosceptiques (dont certaines sont ouvertement d’extrême droite), auxquelles s’ajoutent les forces dites "de gauche" du Parti dit de la gauche européenne, qui cherchent encore à convaincre les jeunes et les peuples en utilisant les fausses idées de "l’humanisation du capitalisme". En général, les développements économiques internes et les besoins de chaque secteur du capital, mais aussi la concurrence entre les classes bourgeoises, ont une influence importante dans le système politique parce que la classe dirigeante essaie à chaque fois d’organiser l’État selon des conditions nouvelles.

Aujourd’hui, il y a une série de développements qui prouvent que nous sommes confrontés à des menaces plus grandes que jamais auparavant dans notre vie.


- Une concurrence féroce s’exerce, par des moyens à la fois économiques et militaires, pour le contrôle des ressources productrices de richesses ainsi que des voies de transport de l’énergie et des matières premières. La plupart des anciens États capitalistes puissants, y compris les États-Unis, qui restent la première puissance, continuent de perdre du terrain sur le marché capitaliste mondial, principalement au profit de la Chine. Les plans concurrents et les tentatives des États capitalistes et des monopoles qui tentent d’améliorer leur propre "position géostratégique " pour leur propre classe bourgeoise, s’entrecroisent. C’est précisément cette concurrence qui a provoqué l’intensification des interventions impérialistes, des guerres et des affrontements locaux et régionaux, comme nous le voyons dans le cas du Moyen-Orient. Cela crée de nouveaux dangers, pouvant mener à une guerre impérialiste généralisée, tout en prouvant que la guerre est la continuation de la politique par d’autres moyens, militaires.


- L’OTAN est l’association qui, depuis près de 7 décennies, constitue la main armée de l’impérialisme euro-atlantique, façonnée par le rôle prépondérant des États-Unis. L’OTAN, qui a déjà traîné des dizaines de peuples dans le sang, en faisant des millions de victimes (morts, blessés, émigrés), orchestre de nouvelles interventions et guerres impérialistes, comme le décrivent les résolutions du récent Sommet de l’OTAN. Les dépenses pour l’OTAN ont considérablement augmenté et les efforts d’expansion de l’OTAN dans les Balkans occidentaux et dans d’autres régions de la planète se sont intensifiés. L’OTAN promeut également, avec l’UE, des plans visant même à changer les frontières en Europe et en Méditerranée orientale. L’OTAN et l’UE déploient des missions militaires dans le monde entier et sont impliquées dans des guerres et des interventions qu’elles ont elles-mêmes provoquées et qui ont fait couler le sang de nombreux peuples.


- L’UE, en tant que forme avancée d’intégration interétatique capitaliste, joue un rôle moteur dans l’imposition de mesures anti-populaires, renforçant l’Euro-Armée et la politique de sécurité et de défense commune. Elle met en œuvre des mesures de surveillance et des mesures de restriction de la liberté des personnes et utilise l’" état d’urgence " votée par les partis bourgeois dans les parlements, tout en prenant pour cible les mouvements populaires dans les pays de l’UE. L’UE impérialiste élève des murs et des barrières de pouvoir pour interdire aux réfugiés d’y entrer. L’UE soutient les organisations criminelles nazies qui servent les intérêts de la classe bourgeoise tout en persécutant et en criminalisant les partis et symboles communistes, ainsi que les jeunes communistes et autres militants. En tant qu’alliance des capitalistes, l’UE lutte contre les droits des travailleurs et "harmonise" les taux de salaire et les conditions de santé et de sécurité au plus petit dénominateur commun. En outre, la bourgeoisie européenne utilise l’UE pour semer l’exploitation, le nationalisme et le racisme pour monter les peuples d’Europe les uns contre les autres, nous diviser et obscurcir notre ennemi commun. Nous saluons la grande partie de la jeunesse en Grande-Bretagne et dans d’autres pays, qui soutient la lutte pour quitter l’UE et lutter sur toute la ligne contre les forces politiques bourgeoises. Nous nous opposons aux puissances impérialistes de Bruxelles et de Westminster qui utilisent la frontière irlandaise comme monnaie d’échange et soutenons la réunification de l’Irlande par le peuple irlandais et dans sa propre voie.

Nous renforçons les organisations de jeunesse
communiste en Europe et notre lutte commune

Jeunes hommes et jeunes femmes d’Europe,

Nous vous encourageons à vous mobiliser au sein de vos écoles, universités, lieux de travail et quartiers. Là où les jeunes luttent pour vivre avec des droits, les organisations de jeunesse communiste seront présentes. Nous nous engageons à proposer nos positions concernant les besoins de la lutte, afin d’aiguiser ses moyens et ses objectifs. Nous vous encourageons également à rejoindre nos rangs dans la lutte pour les droits des jeunes et pour le socialisme.

Au cours de la période précédente, toutes nos organisations ont été à l’avant-garde dans des centaines de grèves, mobilisations et rassemblements qui ont promu les revendications des jeunes et des travailleurs, surtout dans les secteurs où les jeunes sont concentrés. Nous nous sommes efforcés d’organiser et de politiser ces mobilisations dans une perspective de classe. Nous avons mené plusieurs luttes pour revendiquer le droit à un travail digne et à des droits convenables. Nous avons contribué au développement de luttes lycéennes/étudiantes, en luttant pour l’école que les élèves méritent aujourd’hui et en luttant contre les coupes dans les budgets publics déjà insuffisants pour l’éducation et contre la commercialisation de l’éducation par les monopoles. Nous avons été à l’avant-garde des demandes des étudiants des universités et des établissements d’enseignement technologique, afin qu’ils puissent être éduqués convenablement et finir leurs études sans restriction. Nous nous sommes battus et continuons à nous battre pour l’enseignement supérieur gratuit et public, pour l’abolition des frais de scolarité - dans tous les pays où ils existent - et pour un logement et une pension gratuits pour les étudiants.

Nous avons pris des initiatives pour la paix et contre la guerre impérialiste, nous avons lancé un appel aux jeunes de nos pays afin qu’ils luttent contre l’OTAN et l’UE, qu’ils se battent pour sortir de ces associations et que ces associations elles-mêmes soient démantelées ainsi que le système qu’elles défendent. Nous luttons pour fermer les bases militaires des États-Unis, de l’OTAN et de l’UE qui existent dans de nombreux pays, y compris nos propres pays, et contre les armes nucléaires et autres armes de destruction massive.

L’action militante de nos organisations dans chacun de nos pays a été la pierre angulaire du développement d’une action convergente et commune des organisations de jeunesse communiste au niveau européen. Nos organisations ont promu des actions dédiées au 70ème anniversaire de la Victoire antifasciste des peuples en 2015, à la question des réfugiés et des immigrés en 2016, au 100ème anniversaire de la Grande Révolution socialiste d’Octobre en 2017, ainsi qu’à la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien en 2018. Nous en avons fait la promotion sur des pages Web et dans nos journaux. Certains d’entre nous ont organisé des séminaires idéologiques internationaux, reçu et envoyé des délégations, signé des annonces communes et des déclarations de solidarité. Grâce à une amélioration et à un approfondissement de notre coopération, nous renforcerons les organisation de jeunesse communiste dans les pays d’Europe, condition préalable à de nouvelles avancées sur tous les continents.

Le slogan "Prolétaires de tous les pays, unissez-vous" guide l’action de chacune de nos organisations et nous avons encore de grandes batailles devant nous :


- Par des évènements proposés par les organisations de jeunesse communiste dans toute l’Europe, nous défendrons de manière encore plus décisive la nécessité et l’opportunité du socialisme, les principes de la révolution socialiste et les lois scientifiques de la construction socialiste.


- Par le travail idéologique et politique et la poursuite de la discussion, nous défendrons de manière encore plus décisive la contribution, l’histoire et les valeurs du mouvement communiste international, contre l’anticommunisme et la diffamation du socialisme, contre les attaques et les distorsions des forces bourgeoises et opportunistes, nous défendrons sa contribution à la lutte des peuples. Pour les 200 ans de la naissance de Karl Marx, nous continuons l’effort d’étude et de diffusion de ses brillantes œuvres parmi les jeunes.


- Par des mobilisations dans toute l’Europe, nous renforcerons la lutte coordonnée des organisations de jeunesse communiste et des jeunes contre la concurrence impérialiste et contre les guerres. Nous nous félicitons de l’intensification de la confrontation avec les classes et les gouvernements bourgeois dans chaque pays et de l’intensification de la lutte contre l’OTAN et l’UE, contre leurs bases militaires et contre la promotion du nationalisme et des idées et organisations fascistes. Les organisations de jeunesse communiste sont à l’avant-garde de la lutte de la Fédération Mondiale de la Jeunesse Démocratique contre l’impérialisme et pour la paix entre les peuples.


- Nous continuerons à exprimer notre ferme solidarité avec la juste lutte des peuples. Nous soutiendrons avec encore plus de détermination tous les peuples qui luttent et sont la cible des impérialistes, tels que les peuples de Cuba, du Venezuela, de Syrie, d’Ukraine, de Chypre, d’Irak, de Libye, du Sahara occidental, du Yémen et bien sûr de Palestine - surtout après l’action provocatrice du gouvernement américain de reconnaissance de Jérusalem comme capitale israélienne.


- Nous renforcerons la lutte contre le chômage, le travail précaire, pour des hausses de salaires réels, la réduction de la durée du travail et l’établissement de droits contemporains pour les jeunes travailleurs. Nous mènerons la lutte pour une éducation publique et gratuite jusqu’au niveau universitaire. Nous lutterons pour la garantie d’une vie meilleure pour les jeunes, avec l’accord de droits tels que l’accès au logement, à la santé, à la culture et au sport.


- Avant les élections parlementaires européennes de mai 2019, une lutte politique importante pour les organisations parmi nous qui luttent au sein de l’UE s’annonce. Nous appelons les jeunes hommes et les jeunes femmes de la classe ouvrière et des couches populaires pauvres, à soutenir les partis communistes et ouvriers qui luttent contre l’UE, afin d’affaiblir les forces qui soutiennent l’UE et sa politique, afin de renforcer la lutte pour leurs droits contemporains.

Le socialisme est la seule
perspective d’espoir pour les jeunes

Jeunes hommes et jeunes femmes d’Europe, levez-vous !
Rien n’est encore fini !

L’exploitation, le chômage, la pauvreté, l’oppression, les guerres et l’émigration forcée ne peuvent être et ne seront pas notre avenir ! Nous avons toute la vie devant nous. L’avenir est entre nos mains. Nous pouvons le conquérir par notre lutte ! Nous pouvons construire un monde de liberté réelle, fondé sur les principes de justice sociale et de paix. Un monde où nous jouirons tous des résultats de notre travail et où nous aurons des droits contemporains en matière d’éducation, de travail, de culture et de sport. Ce monde là n’est pas possible dans un capitalisme historiquement dépassé. C’est le socialisme le nouveau monde.

Notre histoire nous l’enseigne ! En tirant les leçons des grandes révolutions et des soulèvements, des grandes mobilisations et des affrontements de la classe ouvrière contre les capitalistes, avec leurs avancées et leurs reculs, nous savons que l’histoire de toute société jusqu’à nos jours, depuis sa division en classes, n’a été que l’histoire de la lutte des classes. L’histoire ne prendra pas fin dans ce système agressif, criminel et inhumain. Les grandes révolutions et les soulèvements, les grandes mobilisations et les affrontements de la classe ouvrière contre les capitalistes ouvrent la voie à un avenir radieux du monde. La jeunesse peut jouer un rôle significatif dans les luttes sociales et politiques, dans la mesure où elle soutient la lutte de la classe ouvrière et reconnaît son rôle d’avant-garde et de force sociale ascendante, en tant que classe qui lutte pour la conquête du pouvoir politique.

Parce que l’avenir appartient au socialisme

Nous serons victorieux !

Les organisations européennes
de jeunesse communiste signataires :

1.Jeunesse communiste d’Autriche (KJOe)
2.Ligue des jeunes communistes (YCL) - Grande Bretagne
3.Jeunes socialistes du Parti socialiste ouvrier de Croatie
4.Union de la jeunesse communiste (KSM) - République tchèque 5.Jeunesse communiste du Danemark
6.Jeunesse du Parti communiste ouvrier de Finlande
7.Jeunesse ouvrière socialiste allemande (SDAJ)
8.Jeunesse communiste de Grèce (KNE)
9.Mouvement de jeunesse Connoly (CYM) - Irlande
10.Front de la jeunesse communiste (FGC) - Italie
11.Jeunesse du Parti socialiste ouvrier de Lettonie
12.Mouvement des jeunes communistes (CJB) - Pays-Bas 13.Jeunesse du Parti communiste de Pologne
14.Union de la jeunesse socialiste (UTS) - Roumanie
15.Union de la jeunesse communiste léniniste de la Fédération de Russie (LKSM RF)
16.Ligue de la jeunesse communiste révolutionnaire (bolcheviks) (RKSM(b)) - Russie
17.Ligue des jeunes communistes de Yougoslavie (SKOJ) - Serbie
18.Collectifs des jeunes communistes (CJC) - Espagne
19.Union de la jeunesse communiste d’Espagne (UJCE)
20.Jeunesse communiste de Suède (SKU)
21.Jeunesse communiste de Turquie (TKG)

30 septembre 2018

Traduction NK pour Solidarité Internationale PCF


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette
<>